Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Le Colonel Loisel, qui, de mon temps, fut " le Patron" des Sapeurs Pompiers du Nord nous montre l'effet bizarre d'un violent coup de vent sur une cuve en construction au complexe pétrolier de Gravelines et nous donne les explications suivantes:

 

  Il s'agissait d'un réservoir en cours de construction sur le site du dépôt pétrolier de Gravelines. Le cylindre formé n'était pas encore muni de son toit ni de la ceinture de tête nécessaire pour maintenir la forme circulaire. Pour mémoire, il s'agissait de tôle de 25 ou 30 m/m!.
Lors du coup de vent très violent (on a parlé de + de 100 km/h), la vitesse de l'air a fait créer une dépression à l'intérieur de la cuve par une sorte d'effet de venturi: quand cous videz un tuyau souple de ce qu'il contient, il s'aplatit. C'est ce qui s'est passé ce jour-là.
J'ai rencontré ce phénomène 2 ou 3 fois dans ma carrière, ce qui prouve que l'on ne se méfie pas toujours suffisamment de la météo !

11 73 A 16

 11 73 A 17

 11 73 A 18

 

 Merci mon Colonel, cela me rappelle l'implosion des wagons citernes de gaz que nous avions traitée ensemble en gare d'Hazebrouck.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cette page

Repost 0