Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

       Voici, tout d'abord, l' article de la Voix du Nord que je remercie d'être à nos côtés. 

Morbecque: les héros de la forteresse volante «Shangrila Lil» honorés

Publié le 30/08/2013

 

Mardi un hommage a été rendu aux soldats tués lors du crash d’une forteresse volante américaine à Morbecque le 27 août 1943.

 Le maire Max Herbaux et le commandant honoraire des pompiers Francis Raout (en képi noir) devant le monument aux morts. VDNLe maire Max Herbaux et le commandant honoraire des pompiers Francis Raout (en képi noir) devant le monument aux morts.

 

Mardi, au monument aux morts, Francis Raout, commandant de pompiers honoraire, avait convié élus et amis afin de rendre hommage à un événement historique qui lui tient particulièrement à cœur.

Aux côtés du député-maire Jean-Pierre Allossery, Francis Raout a salué la mémoire des pilotes du bombardier B 17, baptisé Shangrila Lil, qui s’est écrasé dans la grande plaine longeant la rue de la Papote le 27 août 1943. Celui-ci faisait partie de l’US Air Force qui mit hors d’état de nuire la base de fusées allemandes.

L’appareil fut sévèrement touché par la Falk au-dessus de Saint-Omer. Le pilote et commandant de bord de la forteresse volante, George Crockett, dut atterrir en urgence alors qu’il venait d’abattre un chasseur allemand sans s’en être aperçu. « De ce fait, aucune revendication de victoire ne fut émise », regrette Francis Raout.

« Je considère cette cérémonie comme une première étape. Je voudrais faire savoir à la famille du tireur américain qu’il est un héros », poursuit-il. Un moment de recueillement fut observé en mémoire des victimes américaines au son de l’hymne national, le Star spangled banner, jaillissant dans le ciel. La Marseillaise prit le relais en hommage aux pilotes des Forces aériennes françaises libres ayant perdu la vie ce jour-là.

Francis Raout, très investi dans ses travaux de recherches, enrichit depuis 2008 un blog où de nombreuses archives historiques sont répertoriées.

Les témoins visuels du crash du Shangrila Lil, Gérard Hellebois, Henry Roussey, Maurice Looten et André Vermelen, présents également lors de la cérémonie, y racontent brillamment cet événement.

  __________________________________________________________________________________________________

 

 

Cérémonie du 27 août 2013 à Morbecque 

 

 

Ce 27 août 2013, soixante dixieme anniversaire du crash de la fortresse volante U S Shangrila Lil, une première et modeste cérémonie , à la mémoire des membres de l'équipage disparus ce jour là, que nous avions réservée à un petit cercle d'initiés,  a eu lieu aux monuments aux Morts de la Commune de Morbecque  ou  s'est abimé le bombardier dans le champ des "Quarante mesures" à " La Papote". Aux côtés de Monsieur Jean Pierre Allossery, Député Maire d'Hazebrouck et de Monsieur Max Herbeaux Maire de Morbecque et ses collaborateurs se tenaient les grands témoins visuels de cet atterrissage forcé ainsi que le Captaine honoraire  Knopik,   Président, pour le Pas de Calais, de l'Association  des Officiers de Réserve de l'Armée de l'Air, les représentants des Anciens Combattants de Morbecque  et Monsieur Jocelyn Leclerc, notre expert régionnal en matière de crashs d'avions de guerre.

J'ai eu l'honneur de rappeler ce douloureux evènement, de saluer l'hymne aux morts américains et les deux hymnes nationaux et d'exprimer le souhait de voir, un jour, les autorités américaines reconnaître que, certainement, le mitrailleur latéral gauche, le Sergent Eddy Homer, avait abattu, dans les dernières secondes de vol, un chasseur allemand qui poursuivait le quadrimoteur en détresse. Cet héros n'avait certainement pas eu le temps de s'apercevoir de sa victoire et ainsi ne l'avait jamais revendiquée. Le grand souhait de la petite équipe des amis du Shangrila Lil c'est de voir un jour, les autorités américaines  recommaître cet exploit et honorer la famille d'Eddy Homer celà concrétisant, peut être, notre désir d'inaugurer une stèle  de mémoire à Morbecque.

 

Voici quelques photos de notre ami Marc Enjalbert, cheville ouvrière de cette cérémonie

 

morb 11

 

 morb 2

 

 Monsieur le Député est avec nousmorb 4

   

 

Ainsi que Monsieur le Maire de Morbecque

  morb-5-copie-1.jpg

 

 

 

Nous saluons les hymnes nationaux et l'hymne "Aux Morts" américain

morbec hymn

 

 

  Monsieur le Maire nous recoit, en mairie,  au salon Géry Degrave 

 morb 6

 

 

  Cinq des grands témoins du crash

 

André Vermeulen - Henry Roussey- Maurice Looten - Gérard Hellebois et Michel Bieussart

 

 morb 7

 

 

  Monsieur Jocelyn Leclerc, nous appris bien des choses 

 morbec joc

 

 

 morb 9

 

 

  morb-10.jpg

 

     

 

Je présente une mitrailleuse de sabord gauche d'un B 17. Gérard Hellebois a aperçu le mitrailleur et à vu le chasseur  allemand voler vers la forêt de Nieppe.  De la fumée noire s'échappait de l'appareil.  Ce jour là, un chasseur allemand s"est écrasé à six kilomètres de Morbecque.

 mitr sab g

 

 

  Plus de renseignements sur le crash  sur le lien suivant:  http://0z.fr/c1KZt

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

k

Tag(s) : #Crash B 17 Shangrila Lil à Morbecque 27 Août 1943

Partager cet article

Repost 0