Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pompiers d'Hazebrouck - Centenaire de la Compagnie (1889) - Années 1882 à 1893

Les anciens "Porte Hache"        De G. à D. Marquet, Dewite, Poirrier, Vanhove et Broutelle.

HISTORIQUE DE LA  COMPAGNIE DES SAPEURS POMPIERS D’HAZEBROUCK

 

     Ci dessous le premier article de cette catégorie qui évoque son premier centenaire en 1889 et les années I882 à 1893

  

Mais avant, ci après, un lien sur chacun des ses autres articles avec le numéro de leur page.

Page 2: Pompiers d'Hazebrouck - Premières "bouches" d'incendie -1894- 1899 N° 1

Page 3: Pompiers d'Hazebrouck - Feu Eglise de Vieux Berquin - rapport d'incendie mémorable -1900- Page 4: Pompiers d'Hazebrouck - Début de l'Union départementale - La pompe à bras - 1906 - 1909 N° 3       

Page 5: Pompiers d'Hazebrouck -GRANDE GUERRE - Première moto pompe - Première grande échelle -1910 - 1923 N° 4

Page 6:  Pompiers d'Hazebrouck - Nouveaux fusils-nouvel arsenal-1924-1931 N° 5

Page 7:  Pompiers d'Hazebrouck - Naissance de l'Amicale- 1932 - 1934 N° 6   
Page 8: 
Pompiers d'Hazebrouck - Congrès et sirène d'alarme -Approche de guerre -1935 - 1940 N° 7   
Page 9:  
Pompiers d'Hazebrouck - L'après guerre - premiers Cadets (JSP) -1946 - 1950 N°8      
Page 12  
Pompiers d'Hazebrouck - 1965 - 1969 - Jumelages et rallyes - N° 11

Page 13: Pompiers d'Hazebrouck - Aprés 1970- Le nouvel arsenal - N° 12

Page14:  Pompiers d'Hazebrouck - Début des secours routiers -Aprés 1970-N° 13 

Page 15: La guerre des "privés"- Pompiers d'Hazebrouck N°14

Page 16: - Pompiers d'Hazebrouck -Année1989-La fin d'une époque - N°15

 

__________________________________________________________________________________________________

 

                            Premier centenaire 1889 - Années 1882 à 1893

 

parite-de-cartes-copie-1.jpg

                                              La partie de cartes

Ces cinq sapeurs pompiers sont les "Porte Hache" de la Compagnie d'Hazebrouck que l'on retrouve, coiffés de leurs bonnets à poils, sur la page d'ouverture du site.

En 1938, la Compagnie a fêté ses 150 ans. Née au moment de la Révolution Française, issue certainement de la Garde Nationale, elle est donc âgée, aujourd’hui, de 225 ans et je considère, malgré mon passage à la vétérance, en faire partie  le quart de son existence
 

                                                                                  
                        
Le registre de délibération de la Commission d’administration que nous possédons date du 24 Août 1882. Nous y retrouvons, bien datés les comptes rendus de ses réunions qui géraient les engagements, les exclusions, les nominations, la présence de la Compagnie aux manifestations diverses : 14 juillet, Ste Barbe, les « Estaminets » (réunions de convivialité qui se tenaient au siège, généralement un café de la ville), les participations aux différents festivals extérieurs, aux concours de cliques (une clique était nécessaire aux défilés et aux sonneries d’alerte en ville.)



.
reg delib 004                               La première page (avec le buvard d'origine....)

      La Compagnie vivait comme toutes les autres sociétés locales et ses fonds provenaient de subventions et de dons des sinistrés et des membres honoraires. Sur la période 1882-1885 le maire refusa toutes subventions, le «  torchon » brûlant entre lui et le capitaine.

      Plusieurs fois par an, est organisé un « Tir à la cible chinoise »Cette cible est un entonnoir en tôle de 20 cms de diamètre qui est levé à cinq, six mètres du sol sur un mat munit d’une poulie au moyen d’une drisse. Dans le fond de cet entonnoir est placé un pétard avec une mèche. Les fusils, (je  pense que c’étaient les fusils qui en ce temps là dotaient  nos pompiers), étaient chargés par le canon, dose de poudre, bourre compressée et balle en étoupe  inflammable. Celui qui arrivait à allumer le pétard et le faire claquer était le vainqueur. Ce tir était doté de prix offerts par les édiles (Préfet, Sous préfet) et de généreux donateurs. Pendant les années de mauvaise entente avec le Maire, c’est dans les jardins de la sous préfecture que se dressait, plusieurs fois par an,  la cible. J’ai tiré à la cible chinoise jusqu’en 1960 date à laquelle nos trois derniers fusils ont été volés.

  

Cible-chin.jpg

La cible chinoise en 1955
 

        Il faut aussi savoir qu’en 1882, la Compagnie était sous les armes, (fusils, baïonnettes et sabres pour les officiers).  Le cliché ci-dessous date d’avant 1939, les armes disparurent avec la guerre. Je n’ai pas entendu parler d’un décret nous empêchant de porter les armes. …?? Le Capitaine Deschodt m’a dit avoir défilé «  à cheval » devant sa Compagnie ;

 Cie-arm-e.jpg

1882
 

  24 Août 1882 : Devant Monsieur Degroote,  Maire, la Compagnie, en armes, écoute la lecture du décret du Président de la République nommant Monsieur Tersen, Capitaine des Sapeurs Pompiers, Plancke, Lieutenant et Huyghes Sous Lieutenant. Les sous officiers : Villette,  Adjudant - Legrand, Sergent Fourrier - Petiprez Alexandre, Lefèbvre, Bauwe, Sergents. Vandenkerkhove, Dezcalf, Dauchel, Petiprez Charles, Petitprez Edmond, Vanneste, Loock, Borteele, Caporaux.  

28 Août; Blâme infligé au sapeur Ourdouillie qui, en uniforme, en état d'ébriété, avait, en dehors du service, insulté un officier. (Regrets exprimés donc sanction minimum)

10 Décembre: Fête de Ste Barbe  - Messe avec "la Musique  Municipale"
Sous les armes, reconnaissance du sergent major Thibaut.

21 Juin: La Cie, en grande tenue, sous les armes "enlève" la dépouille mortelle du Caporal
Vandenkerkove et lui rend
les honneurs dûs à son grade.

 

1883

 

 21 Janvier: Réception d’un nouveau drapeau offert par le Ministre de l’Intérieur et remis par Mr Capelet Sous Préfet.
 

17 Juin:  La Cie et la "Musique" vont au festival de Caestre (6 kms) avec un train spécial des chemins de fer Belges. Défilé - tir à la cible chinoise. La médaille commémorative promise n'a jamais été remise.

1er et 2 juillet: Festival de  Béthune  Nombreux prix surtout au 2ème jour pour le concours de pompes. La pompe n'ayant pu être renvoyée de Béthune ce n'est que le surlendemain qu'une équipe, en tenue de feu, l'a récupérée en gare. Estaminet au local.

3 Décembre: Estaminet de Ste Barbe

4 Décembre: Messe -  grande tenue et armes - Diner payé par la "Société"

8 Décembre: Estaminet avec jambon

14 Décembre: Messe de Requiem pour " l'âme des membres décédés" Le soir, bal au local.

15 Décembre: Au cours du bal un incident a opposé le "garçon" de la Société, Bèle, au patron de l'établissement,( le sapeur Coevoet) fournisseur de la bière, qui lui reprochait de ne pas servir assez vite. Le "domestique" répliqua qu'il n'avait pas d'ordre à recevoir que du Capitaine .Le patron dit, à haute voix " Puisque les Pompiers ne paient pas de location pour la salle, il avait droit de commander dans l'établissement". Devant la Commission le patron Coevoet ne retira pas ses paroles. Il fut décidé de quitter le siège "l'estaminet des Trois Rois" et de donner rendez vous dans une salle de la Mairie.


1884

 

En 1884 (date illisible) à 7 h ; du matin, un homme à cheval venant d’Eblinghem (8 kms) vient demander du secours pour feu de ferme. Un cheval est attelé au chariot de la pompe à main et une vingtaine d’hommes parviennent à sauver l’habitation, les bâtiments de ferme sont détruits.


23 Mars: 2 Postulants, Shricke et Benoist ont été acceptés commes sapeurs n'ayant pourtant jamais fait " l'arméé. mais, dorénavant, il faudra avoir été soldat pour être pompier.
 

25 Mars  1884 : Tirage au sort des hommes devant participer au cortège de la Mi- Carême et au piquet d’incendie du feu d’artifice. Demande faite au Ministre pour assister, en armes, à un concours hors département à St Omer. Le sapeur Penin est nommé Caporal.

 

19 Mai : Visite des officiers au nouveau Maire, Monsieur Degroote.

 

25 Mai : Le Capitaine refuse d’assister à la pose de la première pierre de l’église Notre Dame. (Manifestation religieuse) la Cie y assiste sous le commandement du Sergent Major Thibault désigné par le Capitaine .

 

8 Juin : Au festival de St Omer plusieurs prix sont obtenus. Certains participent au tir à la cible du lendemain. Le Sous Préfet se rend à la gare au retour de St Omer. Pas de présence municipale.
8 Juin : Au festival de St Omer plusieurs prix sont obtenus. Certains participent au tir à la cible du lendemain. Le Sous Préfet se rend à la gare au retour de St Omer. Pas de présence municipale.

 

12 Juin : Par 5 voix contre 4, le Conseil décide d'assister aux processions religieuses de l’année.

 

15 Juin : Feu de magasin de meubles, rue de la clef – 3 pompes en action plus renfort de la pompe de la Cie des chemins de fer du Nord

 

24 Juillet : Par décision du Président de la République, le Dr Vandamme est nommé chirurgien sous aide major de la Compagnie

 

5 Juillet : A neuf heures du soir, les officiers, réunis sur la place, aperçoivent une « grande lueur rouge »   du côté de Wallon Cappel.  Ils décident d’intervenir, le sous lieutenant attelle son cheval au chariot de la pompe. En route les pompiers rencontrent un homme envoyé par le maire de Wallon Cappel pour demander des secours pour feu de ferme touchée par la foudre à huit heures.Toute la ferme est perdue, une petite maison voisine est préservée.

 

9 Juillet : Feu provoqué par la foudre dans un cabaret à Borre

 

13 Juillet :  Choix du local sis «  à la ville de Cassel »

 

14 Juillet:   Fête de la République  Inauguration du local par un estaminet.


 3 Août: Le Conseil propose de trouver des membres honoraires qui paieraient une cotisation de 6 frs et qui pourraient assister aux estaminets trimestriels. Des listes sont établies et distribuées  pour prospection

 

13 Août:    Feu provoqué par la foudre dans 4 maisons contiguës, 2 sont détruites.


15 Août: La municipalité n’ayant pas prévu d’inclure de tir à la cible de tradition dans le programme des festivités de la Ducasse, le Conseil décide de l’organiser et fait appel aux membres honoraires pour le doter. Sur le refus d’avoir une perche communale, le Conseil accepte l’offre de Mr le Sous Préfet qui nous recevra dans le jardin de la Sous Préfecture.

 

19 Août: Tir a la cible chinoise chez le Sous Préfet.

 

Fête de Ste Barbe :  3 frs50 le menu-  3 Estaminets   - Le banquet  - Le bal.

 


 1885

 

23 Mai 1885 : Le docteur Vandamme donne sa démission.

 

28 Juin: Par cinq voix contre une le Conseil accepte que la Compagnie assiste, en armes, à la réception de l’Archevêque de Cambrai.

 

14 Juillet : Défilé au cri de « Vive la République » puis tir à la cible chinoise dans les jardins de la sous préfecture. 

 

Ste Barbe :   Veille et jour de la fête : Estaminets (Petite tenue)


Dimanche 6 : Réunion en armes pour la messe  Banquet à 6 H du soir


Lundi 7 : Estaminet (Petite tenue)


Dimanche13 : Bal (Tenue civile)

 

27 Décembre : Contrat passé entre la Cie et le sieur Haeuw, cabaretier de la Ville de Cassel »
Pour la construction, à ses frais, d’une salle de 17 m x 7 réservée à la Cie qui en fera son siège pour toutes réunions et manœuvres. Une somme de 50 frs annuelle sera versée par la Cie comme dédommagement. Derrière cette salle, dans le jardin sera installée la perche de la cible chinoise. Le sieur Haeuw devra livrer chauffage et éclairage.

 
1886
 

14 juillet: La Cie en armes se rend à la Sous Préfecture pour le tir à la cible chinoise qui a lieu dans le jardin. 1er Prix  1 Carabine Flaubert, don de Monsieur le Préfet du Nord,  2ème Prix  Pendulette offerte par Monsieur le Sous Préfet puis, défilé en ville et "Estaminet." 
13 Aout : La Municipalité propose d’offrir un tir à la cible chinoise, à l’occasion de la Ducasse, au local de la Société de musique et refuse de le faire au local de la Cie. La proposition est rejetée : Le tir se fera dans les jardins de la Sous Préfecture qui accepte de nous recevoir.
Le 28 Octobre : Tambours et clairons appellent « Au feu »au moulin à vapeur du sieur Villette. Les pompiers arrivent à sauver une partie du bâtiment et la maison d’habitation.

Fête de Ste Barbe : Traditionnelle 5 Jours de réjouissances. Banquet 3 frs 50 par tête vins non compris.

 


1887.

5 Avril: En armes et grande tenue (plumets) la Cie reçoit, en gare, Monsieur le nouveau Préfet du Nord

4 Juillet: Tir à la cible à la Sous Préfecture. Prix offerts par le Sous Préfet. Défilé dans les rues puis « souper » au local. 

24 Août:  A minuit, une rangée de petites maisons et réduite en cendres (manque d'eau)
                La mairie autorise le tir au local de la Cie.


25 Septembre : Rencontre amicale avec les pompiers deux village de Morbecque (5 kms) Les deux compagnies forment les faisceaux – Souper au retour au local.


Fête de Ste Barbe:  Toujours traditionnelle sauf qu’un officier est chargé de vérifier

les viandes lors de leur arrivée de la boucherie et de surveiller, de façon très sévère, le service.


15 Décembre : Feu de maison en ville très rapidement éteint.


1888

  8 Janvier :   Estaminet

 

  8 juin : La Cie prend le train du matin pour participer à l’inauguration de l'ascenseur à bateaux d’Arques  en présence de deux ministres. Tir à la cible chinoise, le matin à Arques, Diner – Défilé – Retour par le train de nuit.

 

14 Juillet : Traditionnel   (tir)

 

23 Aout : Tir La Cie accepte la subvention de 50 frs car la Municipalité autorise de planter la perche devant le siège.

 


1889
 

9 Juin 1889 : Centenaire de la fondation de la Compagnie  Revue et défilé en ville.           Tir à la cible chinoise à l’entrée de la porte d’Aire 

 

14 Juillet : En armes, la Cie va chercher le Sous Préfet qui, sur la Grand Place nomme un nouvel officier, revue, défilé, raccompagnement du Sous Préfet chez lui. Tir offert par les membres honoraires.

 

22 Aout : Tir de kermesse offert par la Municipalité, la perche est dressée au local.

 

3 Septembre :  Feu ferme Delebeque  Rapidement maitres du feu les pompiers recoivent100 frs du propriétaire de la ferme (Monsieur Van Merris, de Poperinghe (Belgique), ainsi que 30 frs du fermier et 20 frs de l’assurance « l’Aigle »        

 

29 Septembre : Kermesse du Nouveau Monde

 

6 Octobre : Promenade, en armes, à Pradelles (6 kms) suite à l’invitation du Maire. Nombreux arcs de triomphe avec inscriptions à l’honneur des pompiers avaient été érigés.

 

13 Octobre : Promenade militaire à Morbecque. (5 kms) Après le défilé les deux unités forment les faisceaux pour une halte de deux heures. Au retour souper au local.

 

Sainte Barbe : Toujours dans la tradition  

 

1890 

 

8 Mars 1890 : Réception, en armes, à la gare du nouveau Préfet du Nord et conduite à la Sous Préfecture.

 

20 Avril : Destruction des écuries et hangars de Monsieur Vandamme . Les pompiers préservent la maison et une grange, restent une journée et une nuit sur les lieux et la Cie reçoit 100 frs pour son dévouement.

 

22 Avril : Destruction d’une maison et d’une grange aux « Cinq rues » à Hazebrouck malgré 2 pompes en action.

 

7 Juin : Le clairon sonne l’alarme pour feu d’étable et de grange. La maison est préservée.

 

14 Juillet : Réception des nouveaux fusils à 7 h du matin.  A 3 h. (du soir comme on disait alors) défilé en ville. A 4 h. manœuvre de pompes et de sauvetages. A 5 h. Tir à la cible chinoise. A 6 h. « estaminet » .A 9 h. retraite aux flambeaux.

 

21 Aout : Tir à la cible chinoise.  Démission du Capitaine Tersen.

 

14 Septembre : Feu de meules d’avoine. La douane prévient les pompiers car le feu est près de leur caserne. Les meules voisines sont préservées.
 

 12 Octobre: Promenade militaire rituelle à Morbecque

 

Ste Barbe : Festivités habituelles.

 


1891 

 

14 Janvier :    Le Capitaine est prévenu d’un commencement d’incendie dans une maison d’habitation. Il est constaté qu’un plancher est en feu dans une chambre à coucher ; Le feu est rapidement éteint.

 

18 Janvier : Estaminet trimestriel

 

14 Février : Feu d’une maison en torchis près du « Trocadéro »en pleine campagne .Quelques objets du rez-de-chaussée furent sauvés mais devant l’impossibilité d’avoir assez d’eau la maison fut détruite

 

1er Juin : Deux « tambours » sont exclus pour indiscipline et remplacés par deux autres.

 

5 Juillet : Estaminet trimestriel

 

14 Juillet : Promenade militaire en ville à 2 h. du soir. Manœuvre de sauvetage à 3 h.  Tir à la cible chinoise à 4 h.  Estaminet interrompu à 9 h. par la retraite aux flambeaux puis reprise de l’estaminet.

 

26 Juillet : Départ par le train pour le festival de Bergues midi 37. Retour 10h 04 du soir.  3 ème prix de tenue - 3 ème de défilé  -  4 ème de tir.

 

2 Aout : Festival de Vieux Berquin  Départ train de 2 h,  retour 9 h 30   3 ème prix de tir

 

20 Aout : Tir à la cible de la ducasse de la ville.

 

Fête de Ste Barbe : Rien ne change

 

1892 

 

7 Janvier : Réunion trimestrielle avec souper

 

25 Mars : Estaminet au cours duquel la Cie est prévenue d'un important incendie en ville. 3 pompes en batterie préservent la maison d’habitation écuries et grenier à fourrage sont détruits.

 

5 Juin : Une demande de subvention est faite à la Ville pour participer au festival de Lillers.

 

17 Juin : La commission décide de refuser à Mr le Doyen de participer aux processions n’ayant plus possibilité de demander aux « autorités militaires » l’autorisation.

 

29 Juin : Le Maire refuse la subvention pour Lillerscar : 1° Absence de Lillers au festival d’Hazebrouck.  2°  Refus de la Cie d’assister à la procession. La Cie décide d’aller quand même à Lillers..

.

26 Juin : Festival de Lillers  4 ème prix de tir.

 

9 Aout : Incendie de maison, rue du Pont, en ville, vite circonscrit.

 

11 Aout : Répondant au doyen, la Cie, à l’unanimité décide de ne plus assister aux processions religieuses.

 

Fête de Sainte Barbe : Programme identique aux années précédentes.

 


1893 

 

22 Janvier : Réunion annuelle pour les comptes financiers. Il y est aussi décidé de participer au festival de Lens en Juin. Souper traditionnel.

 

11 Mai :   Accord de subvention Municipale pour le festival de Lens.

 

25 Juin : Festival de Lens  Ier prix de tenue et Ier prix de tir à la cible (250 frs en espèces)

 

15 Octobre : Le capitaine confirme que l’avoir de la Cie est de 2.307 frs 70

 

4 Octobre :  La Cie assiste, en armes, à l’enterrement de Mr Fernagut Chevalier de la Légion d’Honneur.

 

22 Octobre : Quittant Hazebrouck, le capitaine Vandenbusche fait ses adieux à la Compagnie.

 

Fête de Ste Barbe : Toujours dans la même tradition.

    
1898


30 Janvier: Réunion de commission  - Lecture des comptes

10 Mars: Incendie à 2 h 30 du matin chez Monsieur Deswaerte, marchand de meubles - rue de la clef -
Pour la
première fois les pompes d'incendies sont branchées sur les bouches d'eau

16 Juillet: Démission du Lieutenant DAUSSE acceptée par le Préfet

3-4-5 et 11 Décembre: Sainte Barbe

________________________________________________________


1899 

1er Janvier:  La Cie en armes aux funérailles de Mr Bailleul - Chevalier de la Légion d'Honneur

15 Janvier:  Réunion de Commission  - Estaminet

5 Mars:  Pompiers et Musique sont recus par le nouveau Capitaine Quenson de la Hennerie, Monsieur Georges Vandenbroucke étant Président de la Musique

19 Mars: Reconnaissance de Camille Dumez nommé adjudant, de Romain Dekeuwer, sergent major,d'Ernest Marsael, sergent

5 Avril:  Réception, en gare, de Monsieur Vartin, Préfet du Nord

10 Avril: Incendie chez Mr Armand MASSON- Rue Donckèle  - Branchement sur bouche d'eau

11 Avril:  Nouveau réglement Municipal pour la Cie des Sapeurs Pompiers

14 Mai: Festival de La Gorgue  -  2 ème prix de tir  - 100frs

21 Mai:     ''  ''      d'Armentières    - tir - 50 FRS

28 Mai:     ''  ''       de Steenbecque  -

25 Juin:    ''  ''         d'Aire sur la Lys   médaille et  prix   31 frs 50

2 Juin:      ''  ''            de  Renescure   prix de défilé   -  30 frs


7 Juillet:   Assemblée Générale - Election d'un sapeur à la commission comme le prévoit le nouveau règlement
Capitaine Quenson  Président  - Lt  Ballan - S Lt Hadou  - Adj. Dumetz  - Serg. Maj. Romain Dekeuwer  - Sapeur Broutelle

11 Juillet:  Exclusion d'un tambour indiscipliné

14 Juillet:  Tir à la cible

26 Juillet:  La Commission propose qu'une somme de 314 frs 72 attribuée à la Commune pour les pompiers puisse servir à payer une assurance  en cas d'arrèt de travail, donner un petit pécule aux anciens, le reste pour l'entretien du matériel

Aout:   Ducasse Communale  - Retraite aux flambeaux  - Tir à la cible

24 Septembre:  Promenade militaire à Morbecque

1 er Octobre:  L'habillement sera renouvellé pour les 86 hommes de la Compagnie

22 Octobre:  Inauguration du monument aux mortspour la Patrie - Nouvel uniforme - Défilé - Revue -

19 Novembre:  Soirée bachique au local - Démonstrations d'escrime -

26 Novembre:  La Cie accompagne la Musique à la Sainte Cécile  - Cette tradition perdure encore aujourd'hui

4 Décembre:  Entrée de la Cie à la Fédération  - Grande date - cotisation  43 frs

3 -4 Décembre:  Estaminets de Sainte Barbe

10 Décembre : Messe - Banquet à la Ville de Cassel  - 220 couverts

11 Décembre:   Souper

17 Décembre:  Bal



     

    Retour page d'accueil: http://0z.fr/OTPjg

 

 

 

 

 

Tag(s) : #HISTORIQUE Source ARCHIVES DE LA COMPAGNIE 1882

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :