Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

grotte-2.jpg 

 

 

Un vieux cliché c’est comme un fantôme,

Il vient de très loin et il vous fait penser.

Scouts de France et grotte taillée dans la pierre,

Aux environs de Saint Même les Carrières,

 Je nous revois en mil neuf cent quarante trois,

Découvrir un trésor caché en cet endroit.

 

Deux vestes, deux pantalons en toile cirée,

Les inscriptions en anglais nous font chavirer,

Pour sûr, des commandos étaient passés par là,

Bien sûr, nous ne savions rien en ces temps là.

 

 

Maman, couturière de guerre avisée,

En fit des habits imperméabilisés.

Les cagoules serre tête furent enlevées,

Les inscriptions en anglais furent lessivées.

Sous la pluie, deux copains tout encapuchonnés,

Bravaient l’occupant, lui riant bien fort au nez.

 

Ami Pierre Roche, potache résistant,

Toi, dont le revers portait Croix de Lorraine,

Merci d’être, pour moi, le témoin de ce temps

Et de côtoyer l’Histoire contemporaine.

 

Chacun connaît « Opération sur la Gironde »

Et ces « Marines » qui émerveillèrent le monde,

De leur kayak ils firent « sauter » les cargos,

Mais deux seuls rescapés parmi ces dix héros.

 

Si j’ai porté vos tuniques glorieuses,

Qui incarnaient missions victorieuses,

Pardonnez-moi de les avoir abandonnées,

J’aurais tant aimé  pouvoir vous les redonner.

 

 

                                                                      Francis RAOUT      

                                                                          Juillet 2008

                                                                          

                                                                

 

 

Vacances de Noël et du Jour de l'an, 1942-1943, sortie scoute dans des grottes prés de St Même les carrières, avec mon ami Pierre, tous les deux nous dénichons un ballot de "vêtements de pluie"

 

Bien des années se sont écoulées depuis la découverte de ce « trésor »jusqu’au jour où je connus « Mission coquille de noix » ou « Commando sur la Gironde »  ou encore « Opération Francton». Je fis alors un rapprochement et bien des choses concordaient. Ces vêtements caoutchoutés de couleur vert d’eau aux pantalons et vestes étanchés par un serrage élastique aux chevilles, aux poignets et à la taille. Leur capuche emprisonnait la tête ne laissant apparaître que la lucarne yeux, nez, bouche.

Quelques mots anglais étaient imprimés sur la texture en toile de l’intérieur (de cette texture, maman ayant retourné le "tissu"  et en avait fait l’extérieur).

 Comme on n’y voyait pas trace d’insigne, je pense que ces tenues devaient être portées au dessus d’un uniforme. Transformées par ma mère, nous nous en servions de tenues de pluies pour nos sorties à vélo jusqu’à la fin de la guerre et des restrictions.

 

Quelques mots sur l’opération elle même.

 

     Cinq kayaks biplaces sont largués à la Pointe de Graves, à l’embouchure de la Gironde par le sous marin « Tuna » le  7 Décembre 1942 avec pour mission de faire sauter des navires allemands dans le port de Bordeaux. Leurs équipages sont des « Marines » britanniques. Deux d’entre eux, Sheart et Moffat disparurent en mer, six autres furent capturés, torturés et fusillés sans avoir parlé : Ewart , Mockinnon, Mills, Wallace, Conway et Laver. Deux réussirent leur mission le 10 Décembre 1943, le Major Hasler et le Marine Sparks



            Ils prirent ensuite un itinéraire de repli, de Blaye vers Ruffec, qui passait par Saint Même les Carrières (entre Cognac et Angoulême). Aidés par des résistants, ils réussirent à regagner l’Angleterre par l’Espagne et Gibraltar.   


http://musee.delaresistance.free.fr/en%20ligne/dossiers/frankton/recit.html 

 

En savoir plus:

Dans l'excellent site de "La Société des Amis du Vieux Blaye" nous trouvons tous les détails de cette opération et les photos de certains des  "commandos". Merçi donc à Monsieur Daniel Thomas, leur représentant de nous les confier. 

 

    http://vieuxblaye.free.fr/spip.php?article58

 

Je suis persuadé que c’étaient les tenues de navigation de ces héroîques volontaires de la Gironde. Dans le récit, après qu’un brave fermier leur eut donné quelques vêtements civils (bleus de travail) ils lui suggèrent de « brûler les uniformes ». Donc, rien ne prouve qu’ils n’aient pas gardé leurs tenues imperméables que par la suite ils ont abandonnées dans la grotte.

           

 Si ce n’était pas les leurs, à qui appartenaient-elles ? Aucune autre opération de ce genre, dans la région, n’a été dévoilée après la guerre. Le mystère reste et pour moi, il restera toujours.

 

 L'insigne des  " Opérations combinées"

COPPbadge copy.gif

  com 1

 com 2

 com 3

 

 commando-008.jpg

 blondie-51d40.jpg

 

 

 

 

 

 

Williams SPARKS

 

 BILL_SPARKS-7e332.jpg

 

 

 Merci "Amis du Vieux Blaye" pour ces précieux documents

 

 

Retour à la page d'accueil: http://0z.fr/OTPjg

 

 

 

 

Tag(s) : #SOUVENIRS DE GUERRE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :