Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

La Voix du Nord nous apprend que les noms de 600.000 tués pour leurs Patries seront inscrits sur un majestueux bandeau mémorial en béton devant l'entrée de la Nécropole Nationale.

  Je vous livre l'article de Laurent Decotte 

Un anneau de béton sur lequel seront inscrits les noms des 600000 soldats amis et ennemis d’hier se dressera sur le plateau de Notre-Dame-de-Lorette, face à la nécropole française.

Au printemps 2014, pour le centenaire de la Grande Guerre, sera inauguré sur le plateau de Notre-Dame-de-Lorette, face à la nécropole, l'un des plus grands mémoriaux au monde. Le nom des 600 000 soldats tombés entre 1914 et 1918 en Flandre française et en Artois seront couchés sur ce monument en forme d'anneau, par ordre alphabétique et sans distinction de nationalité.

C'est un projet, dévoilé hier, dont la force du symbole est à la hauteur de l'horreur de ce qui s'est passé. Le président de la communauté d'agglomération de Lens-Liévin, Jean-Pierre Kucheida, le rappelle : « Ici, la terre est imbibée du sang des hommes. » Et il est hors de question de l'oublier.

 

Par-delà les commémorations liées au centenaire de la Grande Guerre en 2014 seront inaugurés deux projets pérennes et d'avenir. À Notre-Dame-de-Lorette, à Ablain-Saint-Nazaire, un mémorial international sur lequel seront inscrits par ordre alphabétique les 600 000 noms des victimes de la guerre dans notre région entre 1914 et 1918. Et, au pied de la plus grande nécropole de France (40 000 tombes), sur la commune de Souchez, un centre d'interprétation inauguré en octobre 2014, date commémorative de l'installation de l'armée allemande sur le territoire. Soit un bâtiment de 600 m² avec un grand accueil, une boutique, et surtout un lieu d'exposition et d'explication avec toutes les technologies modernes (vidéo, audio et, à terme, mobile,via les smartphones...). Le visiteur pourra notamment accéder au parcours de chacun des 600 000 combattants à l'identité gravée sur le monument situé 1,8 kilomètre plus haut.

Des soldats de tous les pays, donc. Car c'est bien là la grande spécificité de ce mémorial. Outre qu'il est l'un des plus grands avec Ellis Island à New York, qui comporte autant de personnes inscrites (celles de l'immigration), amis et ennemis d'hier sont mélangés.

 

Sont recensés 294 000 Britanniques - entendez des Anglais, Écossais... mais aussi des Canadiens, Australiens, Néo-Zélandais, Indiens, Népalais... -, quelque 174 000 Allemands - la liste n'est pas exhaustive en raison de la destruction d'archives pendant la Seconde Guerre mondiale -, 105 000 Français - car en février 1916, les troupes françaises, qui comprennent les Africains, ont été transférées vers Verdun. Mais aussi des Belges, des Portugais, des Russes...

 

Devoir de mémoire

Le président du comité de pilotage et député européen, Dominique Riquet, resitue le défi : « On agite des choses qui ne sont pas encore sur l'étagère. » Traduisez : le passé reste sensible. Mais l'historien Yves Le Maner, coordinateur du projet sur le plan scientifique, assure qu'« il n'y a pas eu de susceptibilités à gérer. Il a fallu une demi-heure de réflexion aux Britanniques pour accepter cette dimension internationale et mélangée ». Mais il reconnaît qu'intellectuellement, une telle démarche n'est possible que depuis une vingtaine d'années. Et que ce devoir de mémoire est devenu plus essentiel encore depuis que les derniers soldats ont disparu.

«On nous a proposé un monument orthogonal, enterré, en spirale. Et c'est finalement la proposition d'anneau du cabinet Prost qui a été retenue.

» Une structure en béton, avec des plaques d'acier - « Un ensemble simple, élégant, pas pompier ». Pour partie en aplomb, comme pour rappeler à quel point le « miracle de la paix est fragile », selon les mots de Daniel Percheron, président du conseil régional et grand initiateur de ce projet. « La paix, pour beaucoup d'entre nous, c'est un peu comme la potion magique pour Obélix, on est tombés dedans quand on était petit s », illustre M. Le Maner. Mais ne pas réaliser à quel point elle est précieuse, c'est la mettre en danger.

Enfin, chaque année, quelque 100 000 visiteurs se rendent à Notre-Dame-de-Lorette, estime l'historien. Le mémorial, mais aussi le centre d'interprétation (couplés à l'arrivée du Louvre-Lens et à un projet autour des mineurs du monde entier) comportent également une forte dimension touristique. Noble et nécessaire... Au printemps 2014, le président de la République, la reine d'Angleterre et le chancelier allemand seront invités à inaugurer cet anneau symbole de l'unité et de la fraternité, tel une ronde de morts pour célébrer la paix.

 

Six cent mille noms sur l'anneau de la mémoire !

PAR BRUNO VOUTERS  PHOTOS CHRISTOPHE LEFEBVRE ET MAX ROSEREAU

 

17/07/2012

 Monsieur Philippe Prost, l' architecte.

  anneau ph 2

Le Mémorial de la Grande Guerre prendra place à Notre-Dame de Lorette, à proximité de la nécropole. C’est l’architecte parisien Philippe Prost qui est en charge du projet, qui devrait sortir de terre pour le printemps 2014.

 

Restée dans l'histoire comme l'épouvantable « butte sanglante », la colline de Notre-Dame de Lorette, entre Lens et Arras, va bientôt devenir un haut lieu de mémoire partagée.

 

À l'immense nécropole, à sa tour lanterne, à sa basilique et à sa crypte va se joindre en effet un anneau de béton et de métal sur lequel seront gravés les prénoms et noms de 600 000 soldats de tous grades, de toutes nationalités et de toutes religions...

Français, Anglais, Allemands, Canadiens, Écossais, Gallois, Irlandais, Australiens, Néo-Zélandais, Sud-Africains, Indiens, Belges, Portugais, Russes, Roumains morts dans notre région entre 1914 et 1918... Grâce à un inventaire international mené de main de maître par l'historien Yves Le Maner, ils seront présents tous ensemble pour toujours.

C'est l'équipe de l'architecte parisien Philippe Prost qui a gagné le concours international et séduit le jury de ce Mémorial de la Grande Guerre, dont l'inauguration est programmée pour le printemps 2014 et pour lequel les entreprises vont être consultées début 2013. Dans ses bureaux de la rue des Jeûneurs, Philippe Prost est intarissable. Son expérience au coeur de la citadelle de Belle-Île-en-Mer, ses projets de logements sociaux, son goût pour le patrimoine, sa conception de l'aménagement du territoire...

Mémoire et création

 

On le sent architecte des pieds à la tête. Et pourtant, il se voyait musicien ! Le destin en a décidé autrement. Le destin et la passion pour les projets forts qui ont du sens... « Ici, on n'est pas obnubilé par le nombre de mètres carrés. Des interventions limitées peuvent avoir un impact fondamental. On aime se focaliser sur ce qui excite l'imagination ou suscite l'émotion. Alors, le mémorial de Lorette, ça nous a vraiment mis au défi !

» Fin connaisseur de l'architecture militaire, Philippe Prost a tiré des forteresses et citadelles des leçons majeures : économie de moyens, maîtrise totale du paysage, pérennité. Fasciné par le rôle de la mémoire dans la création, il a pris l'appel d'offres comme une invitation à se surpasser : «Autant de noms à inscrire ensemble, et cela sans dépasser la hauteur des stèles de la nécropole... Il y avait le poids de la responsabilité mais aussi l'ivresse de l'invention. » Très vite, l'architecte compose une équipe : le graphiste et typographe Pierre Di Sciullo, le paysagiste David Besson-Girard, le spécialiste des lumières Yann Toma...

 

Cercle, puis ellipse

Ensemble, ils cogitent. Comment ne pas tomber dans le monumental oppressant ? Comment créer une fraternité ? Comment concilier le vertige de la mort en masse et l'apaisement ?

 

« Le cercle s'est imposé comme une évidence, pour avoir tous les noms sous les yeux, à 360 degrés... On a pensé à la ronde que forment ceux qui se tiennent par la main. Mais on manquait de place pour les 600 000 noms, ce qui constitue 10 800 000 signes, c'est-à-dire l'équivalent de 25 livres de 200 pages ! On a allongé le cercle, on a pensé à une ellipse bien accordée au site : l'unité et l'éternité, avec la possibilité d'inscrire les noms sur 600 panneaux de 3 m de haut et 75 cm de large. » Cet anneau de 345 mètres de périmètre extérieur est posé sur un terrain en pente : le tiers sera en porte-à-faux, histoire de rappeler que la paix demeure toujours fragile et de donner des sensations fortes aux visiteurs, entre le sol et le ciel !

 

Pour parfaire le projet qui se veut simple et solennel, l'équipe de Philippe Prost a phosphoré tous azimuts : 232 voussoirs préfabriqués assureront la portée du béton fibré à haute performance. Coquelicots, bleuets et marguerites seront plantés. Un caractère spécifique (le Lorette) sera inventé pour les noms qui seront inscrits par sablage. L'ensemble de l'anneau sera éclairé à partir de la tombée du jour. Et l'on réfléchit à la façon d'envoyer en morse, à partir de la tour lanterne, les noms dans la nuit... Voilà une idée qui va émouvoir les quatre mille membres de l'association des gardes d'honneur qui veillent sans interruption sur Lorette depuis 1920.

 

Philippe Prost détaille le projet avec fièvre. Puis il montre la table blanche sur laquelle il a posé son écran d'ordinateur. « Regardez, c'est ici qu'on a réfléchi... Et cette table, on a été saisi quand on en a pris conscience, elle a la forme d'une ellipse ! »

 

 

 1. Les projets

 

La colline de Notre Dame de Lorette va devenir un haut lieu de mémoire partagée

A l'immense nécropole va se joindre un anneau de béton et de métal sur lequel seronts gravés les p^rénoms et les noms de 600.000 soldats mortys sur notre territoire pendant la Grande Guerre et Souchez verra naître un centre d'interprétation historique dédié à la période 1914- 1948.

 

2-  La réalisation

 

Le projet est confié à l'architecte parisien Philippe Prost. Il a choisi de réaliser un monument en forme d'élipse, symbolisant " l'unité et l'éternité"

 

3- Sites.

 

Nécropoles, musées, nombreux sont les lieux dédiés à la Grande Guierre dans notre région, en Belgique ou encore dans la Somme. En attendant Fromelles.

 

CHIFFRES

17/07/2012

Le futur mémorial de Notre-Dame de Lorette, c'est : Un budget de 6,5 millions d'euros Un site de 25 hectares Un bâti sur 2,2 hectares Une place centrale végétalisée de 6 800 m² 294 000 noms d'hommes issus de tout l'empire britannique 174 000 noms de soldats allemands 105 000 noms de soldats français Ce mémorial prend place en bas de la plus grande nécropole nationale : 40 058 corps y reposent, dont 20 060 dans des tombes individuelles et 19 998 dans sept ossuaires et une crypte.

 

Chaque année, sur un site voisin, à Vimy, les Canadiens accueillent 550 000 visiteurs.

 

MERCI A LA VOIX DU NORD

 

 

NOUS SUIVRONS  DONC ENSEMBLE LA PROGRESSION DE CE PROJET

 

1er Mars 2014

 

 

Pour les Gardes de Lorette, l'hiver est finI et les tours de garde recommencent.et nous pouvons faire le point sur les travaux en regardant les photos suivantes. Le grand chantier s'est ouvert devant l'entrée de la nécropolole et les travaux d'aménagement des accés au site et de réfection des bâriments situés sur la route nationale sont bien avancés

 

  010

 

 

 009

 

  L'immense mur est amorçé....

 003

 

  Le grand chantier devant l'entrée du cimetière

 

  011

 

 

005anneau lorette sep 2014 

  L'avancement des travaux de l'anneau de mémoire en septembre 2014

 

 

016

 

 Les aménagements des accés

  017

 

  

 

  021

 

  018

 

 

022

 

7 mars 2014  Article de la Voix du Nord

  

Le 10 novembre, la première plaque portant l'inscription des mille premiers des 600.000 noms qui seront inscrits sur l'anneau de la mémoire avait été dévoilée. Aujourd'hui, le chantier est bel et bien lancé avec l'objectif que tout soit terminé pour le 11novembre 2014, date de l'inauguration par François Hollande. Créé par l'architecte Philippe Prost et voulu par la Région, l'anneau de la mémoire va symboliser, face à la nécropole Notre-Dame de Lorette, l'union posthume de toutes les victimes de la Première Guerre mondiale sans distinction de nationalité. PHOTO PASCAL BONNIÈRE

 

 

lor-ann.jpg

 

 

Retour à la page d'accueil: http://0z.fr/OTPjg 

 

 

Tag(s) : #GARDES DE LORETTE

Partager cet article

Repost 0