Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

                                                

 

 

                                       LA CHAPELLE ET LA TOUR LANTERNE

 

 

 

 

 

    Elles sont l'œuvre de l'architecte lillois, Louis CORDONNIER, membre de l'Institut, également auteur de la basilique de Lisieux. L'église, bénie le 26 mai 1927 (par Mgr Julien, évêque d'Arras), consacrée la 5 septembre 1937, est d'allure romano-byzantine. A l'intérieur, on peut apprécier des vitraux du Français Charles LORIN d'après des cartons d'Henri PINTA, prix de Rome, artiste dont trois enfants étaient morts au combat (sainte Barbe vénérée par les mineurs; la France combattante, là France triomphante, princes, rois et empereurs du Moyen Age), et de l'anglais Henry PAINE.

    Sur les murs, des plaques rappellent le souvenir de tel soldat, tel régiment, dont celle de François FABER, vainqueur du Tour de France en 1909, mort à Carency en mai 1915 (pilier à gauche du chœur).

    La tour-lanterne est l'ossuaire principal (6.000 corps) et renferme les restes des soldats inconnus des deux guerres mondiales, d'Indochine et d'Afrique du Nord. Elle a 52 mètres de haut. L'endroit est veillé chaque jour par des bénévoles de l'association des Gardes   de Lorette. C'est la maréchal Pétain qui a posé la première pierre de la tour le 19 juin 1921, qui a été inaugurée le 2 août 1925 par Paul Painlevé, président du Conseil. La lampe de 3.000 bougies promène un faisceau lumineux à 70 km à la ronde à raison de 5 tours par minute. La leçon que veut donner ce mémorial aux générations futures est inscrite dans la pierre (se sont des vers de Mgr Julien) :

 

C'est ta lampe attentive à garder leur mémoire

 Contre la nuit qui tombe, oublieuse, dessus

 Le phare qui s'allume aux rayons de leur gloire

 Et met au ciel de France une étoile de plus.

Vous qui passez en pélerins près de leurs tombes

Gravissant leur calvaire et ses sanglants chemins

Ecoutez la clameur qui sort des hécatombes :

Peuples, soyez unis, Hommes, soyez humains !

 

     Sept autres ossuaires sont répartis aux extrémités du cimetière. En tout, le cimetière accueille les dépouilles de 40.057 soldats répartis comme suit:

 

 

- 1914-1918:  39.985 Français dont 19.998 en 7 ossuaires et 1 crypte, 64 Russes, 1 Belge, 1 Roumain.

 

- 1939-1945 :  6 Français

 

 



     
Dans la Crypte ossuaire : soldat Inconnu de 1939-1945 (inhumation le 16 juillet 1950), cendres de déportés 1939-1945 (urne déposée en 1955), soldat Inconnu d'Indochine 1945-1954 (inhumation le 7 juin 1980),, Soldat Inconnu d'Afrique du Nord 1952-1962 (inhumation le 16 octobre 1977)(ce soldat est mort à Oran où il y a reposé quelques temps avant d'être inhumé à Luynes au centre de restitution des militaires morts pour la France, aux côtés de ses frères d'armes non réclamés par les familles. De Luynes (Bouches-du-Rhône) on l’a transporté à Arras, puis à Lorette).

 

 

lor-inconnu.jpg

Son-lumier-N-D-l.jpg 

 Son et lumière à Lorette sur la Tour Lanterne

 

 

Quelques questions  sur la Tour Lanterne et la Chapelle et les réponses

d'Yvon Marie LHERBIER, chef du groupe d'Albain Saint Nazaire, Souchez. 

 

  LA TOUR LANTERNE

 

numerisation0003-copie-1.jpg

numerisation0004-copie-2.jpg

numerisation0005-copie-2.jpg

numerisation0006-copie-3.jpg

numerisation0007-copie-3.jpg

numerisation0002-copie-2.jpg

numerisation0008-copie-1.jpg

numerisation0001-copie-3.jpg

numerisation0009-copie-2.jpg

 

 

LA CHAPELLE

 

 

 

numérisation0010-copie-1

numerisation0011-copie-1.jpg

numerisation0012.jpg

numerisation0013.jpg

numerisation0014.jpg

numerisation0015.jpg

numerisation0016.jpg

numerisation0017.jpg

numerisation0018.jpg

  numérisation0019

 

 

 

 

 

  Retour à la page d'accueil: http://0z.fr/OTPjg

Tag(s) : #GARDES DE LORETTE

Partager cet article

Repost 0