Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LORETTE O MARTYRS


Dans ce grand cimetière,un enfant m'a souri,
Dans les  bras de sa mère profondèment blotti.
Encore tout innocent ne parlant que des yeux,
Offrant aux passants son regard bienheureux.

Il était rassuré au milieude toutes ces tombes,
Où tant de nos grand-mères se sont assises  dans l'ombre
Pour dire un chapelet, essuyer une larme
Sur terre blessée, déchirée par un drame.

Ciel embrumé d'automne, nature qui s'endort,
Angélus qui sonne, hommage à tous nos morts,
Tambours et sonneries, Marseillaise, log silence,
Tour lanterne jour et nuit veillant sur leurs souffrances.

Chemins écartelés comme les labours d'hiver,
Seuls pour l'éternité, rescapés d'un enfer,
Canons crachant le feu, clairons sonnant la charge,
Fantassins dans la boue, tombant sous la décharge.

Terre rougie par le sang,crevassée, mutilée,
Argile encore fumante, dévorée par l'acier,
Silex éparpillés, fossile d'un ossement,
Vieux fusil ramassé, jouet pour un enfant.






24 septembre2009  Le poète n'est plus un anonyme pour moi, je viens de retrouver son oeuvre dans la basilique de Lorette.  Il se nomme Isaïe LAMPIN  ( Rosati d'Artois)
Tag(s) : #GARDES DE LORETTE

Partager cet article

Repost 0