Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



FEU DANS EAU (PAR FEU D' EN HAUT)  

 

 

    Dans les années 75, nous sommes appelés pour « Feu de ferme » dû à la foudre, (feu d'en haut) dans le secteur d’Eblinghem, mais la particularité de cette intervention c’était que les bâtiments trempaient dans une inondation totale des lieux pouvant atteindre 1m par endroit. Paille et récoltes brûlaient dans le hangar, ce fut une nuit terrible, nous n’avions que deux paires de cuissardes,  (deux gendarmes furent amenés sur la cour de la ferme portés à dos d’homme par les deux possesseurs de cuissardes, je ris encore de voir la chute dans l’eau d’un porté et de son porteur)  Mais je suis encore triste de penser à la jeune fermière arborant un énorme turban blanc en " bandes Velpaux" car elle s’était faite scalper le cuir chevelu par une machine agricole et elle ne revenait que depuis la veille d’un séjour à l’hôpital.

     Mes braves qui n’êtes plus là, je pense à vous comme pensent à vous les deux vétérans qui restent et qui m’ont rappelé ce souvenir.

 

 

 

 

                                                            EAU DANS FEU

 

 

    Toujours dans ces années là,: Appel pour «  wagon  plein d’eau, en feu, » en gare de marchandises à Hazebrouck.

     A notre arrivée sur les lieux, le feu dévorait une grosse quantité de paille dans un wagon de marchandises en bois. Cette paille servait à isoler du gel, (nous étions en hiver)  les bouteilles pleines d’eau minérale qui composaient la cargaison du wagon

     L’extinction, facilitée  par la destruction obligatoire des bouteilles ne fut pas difficile.


 

Voir sur:

 

https://lc.cx/4SnM    l'article édité le 4 janvier 2016

 

 


 

 

 

FEU DANS F ER

 ( ou feu d'enfer)
 

 

      Appelés par le responsable d’une importante société de ferraillage, pour : «  Feu dans un énorme tas de métal, » nous découvrons une montagne de déchets de ferraille provenant du déchiquetage de voitures automobiles vouées à la casse. Le feu qui avait dû couver assez longtemps s’était transformé en un gigantesque brasier très difficile à éteindre. Le fer brûlait comme un combustible éparpillant des myriades d’étincelles, créant un spectacle pyrotechnique invraisemblable, toutes les matières (débris textiles, plastiques, graisses, huiles)  que l’on trouve dans la composition des automobiles servaient de comburant. Mais c’est surtout après l’extinction que nous avons été surpris de pouvoir admirer, dans les déblais, de véritables œuvres d’art que les coulées de fer en fusion avaient engendrées. Certainement que des spécialistes en « art moderne » se seraient « jetés dessus   » mais tout est reparti au "vieux fer"  

 

Retour page d'accueil: http://0z.fr/OTPjg

 

 

 

Tag(s) : #INTERVENTIONS DE POMPIERS PAS ORDINAIRES, #SOUVENIRS DE POMPIER

Partager cet article

Repost 0