Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Grâce à Monsieur Georges DEGROOTE, Adjoint au Maire, notre Eglise Saint Eloi, sinistrée en 1940, a retrouvé sa magnifique flèche.
 Les vues du désastre et celles de la reconstruction de cette flèche sont à voir sur le superbe site:
www.hazebrouck-autrefois.com

ST-ELOI1.JPG

 

Faire flèche de tout cœur.

 

 

Merci, à toi, Pépé Dehouck

De m’avoir inoculé Hazebrouck.

Comment avais tu fait, vieux gaulois,

Pour me faire grimper à « Saint Eloi » ?

Mais, grâce à toi, sur la haute tour,

Un p’tit bonhomme émerveillé

Découvrait les alentours

D’une cité toute ensoleillée.

J’ai vu plein de maisons rouges,

Entourées par des écharpes vertes,

Une impression de « rien qui bouge »

Ma ville, je t’avais découverte.

 

On n’est pas bien grand à dix ans,

Surtout au pied de la flèche,

De cette pointe, qui tel un trépan,

Ouvrait, dans le ciel, une brèche.

La pierre était toute dentelle,

Mais combien la dentelle est fragile,

L’obus, le vent eurent raison d’elle,

Pauvre colosse à tête d’argile.

 

Toutes ces flèches dans la campagne flamande,

Comme celles qui couronnent Ypres la belle,

Semblent, par leur vie, nous faire réprimande,

Et nous dire, «  Mais enfin, occupez vous d’elle ».

Le glaneur éreinté qui se redresse,

Ne jette plus son regard vers le grand coq.

Les nuages bas que plus rien ne blesse,

Sur la cité défilent et nous provoquent.

Plus rien ne nous unit avec le ciel.

Sommes- nous derniers sinistrés de la guerre ?

N’avons-nous pas oublié l’essentiel ?

Ce que d’autres nous avaient confié naguère.

 

Pour eux, pour nous, il faut qu’elle revive

Cette flèche magnifique, ce crescendo de finesse.

Pour eux, pour nous, passons à l’offensive,

C’est œuvre historique, credo d’hardiesse.

Merci !  Monsieur, de faire jaillir l’étincelle,

D’où naîtra l’acéré de pointe fine

Hissant bien haut la croix sacramentelle

Redonnant vie à la tour orpheline.

Reconstruite de pierre, de chaux et d’amour,

De cette passion de chacun pour la beauté,

Oh ! Combien elle sera belle notre tour ?

Redevenant l’épicentre d’une communauté.

 

La tâche sera rude,

Le Ciel est dur à conquérir,

Nous n’en sommes qu’au prélude,

Que de chemin à parcourir !

N’étant qu’éphémères passants,

Laissons souvenir de notre charnel

Et avant d’atteindre l’autre versant,

Gravons nous dans la pierre éternelle.

Petits ruisseaux font toujours grande rivière,

Chaque don reçu sera comme une prière

Qui gravira vers le ciel avec la flèche,

Tel un cierge dont Dieu allumerait la mèche..

 

 

                    Francis Raout                        Aoùt 1991



Merci Pépé Dehouck.... ( La perm. d'été du père.....) 

   

Ecrit avant la reconstruction de la flèche quand Monsieur Georges Degroote, Adjoint au Maire lançait le projet qui a permis la réalisation des travaux 

    




Le Pin's que l'Amicale avait proposé sur tout le secteur des Sapeurs Pompiers d'Hazebrouck et qui a permis d'apporter notre"pierre" à la renconstruction de la flêche. Notre insigne est surmonté de la flèche à reconstruire.





                                         La tour n'était pas reconstruite





                                Ma ville.... je t'avais découverte.....





                              La reconstruction vue de la cour de la caserne





                     Dans la tour, un hommage à d'anciens sonneurs de cloches.




                                   "L'Indicateur" de 1957







L'autre église, l'église Notre Dame, a été complètement détruite par les bombardements. voici quelques pauvres souvenirs personnels

                                   Papa, maman, ma soeur et moi...(1948) 



undefined




 

Retour page d'accueil: http://0z.fr/OTPjg

Dans cette catégorie le deuxième poême est dédié à Monsieur Legrand  nom de scène " GELNARD"    


      Cliquer  .....Page 2: Mon voisin Gelnard, créateur de "Nuits de Chine"

Tag(s) : #POEMES SUR HAZEBROUCK

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :