Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 
 

 Un de  mes  derniers "feux"... C'est malheureusement, toujours, un spectacle .......Mais la pauvre dame à sa fenêtre.....


1989
 

Vingt cinq ans de commandement....
Tous mes anciens sont partis au paradis des braves - Charles Dehaudt m'a laissé seul rédiger les rapports pendant un an et demi. Roger Geus l'avait précédé, j'ai vu partir Roger Vandenbergue, Roger Martel, André Devos, Francis Bortier, Jean David et tous les autres....Ils m'ont laissé seul avec les jeunes. A part Abel Devos, notre Colonel Médecin, c'est Julien Paccou qui me suit avec près de vingt ans de moins précédant Christian Raout. Aujourd'hui, je suis avec vous tous, mes copains de"galère", et je pense ne pas vous avoir "laisser tomber".

Est arrivé le jour des "Adieux aux agrès" 

Une dernière et grave intervention ( Personne décédée dans un méchant incendie) me fait penser à la première ( Enfant noyé dans une mare). 

Je pars, la conscience tranquille, je laisse à mon successeur une "belle Compagnie", des gars formés, des véhicules valables, un encadrement de valeur avec trois Officiers, les lieutenants Christian Raout , Jacques Savage ( le moniteur national de secourisme qui a tant donné ) et le Sous Lieutenant Jean Pierre Romain ( formateur de métier) A eux s'ajoutent le Colonel Médecin Abel Devos et le Capitaine Pharmacien Lefèvre qui a remplacé le Colonel Lecendre.  
 

Le 5 Mai 1989 c'est le Lieutenant Jean Pierre Bogaert qui a la responsabilité de la "Compagnie". Employé Municipal dans un premier temps, il sera affecté à " temps complet" aux " Sapeurs Pompiers" dès ce jour là. Très rapidement, il deviendra (son statut de permanent l'y autorisant) sapeur pompier professionnel avec le grade de Major. Il aura la charge d'amener le Corps à la "Départementalisation". A son départ, il sera remplacé par le Major Luc Eckoudt, (fils de mon camarade Roger, le champion de France du parcours) qui vient d'être nommé Lieutenant.

Jean Pierre évoquera peut être, quelques dates de "sa période" et Luc Eckoudt nous présentera son C.I.S. et ses magnifiques nouveaux matériels.
16 Pompiers professionnels sont employés en journée à "l'arsenal". Ce nombre passera, en principe à plus de 30 quand la nouvelle caserne qui est en gestation sera prochainement construite. La nuit, les dimanches et jours de fête le service est assuré par les Volontaires sous le Commandement du Capitaine Valérie Mullot, et du lieutenant Bernard Vandenbergue.
( 20 mars 2009 - Je viens d'apprendre que Jean Jacques Schabaillie vient de réussir son examen d' Officier de Sapeurs Pompiers Volntaire et sera bientôt nommé Lieutenant). Il est nommé début 2010.

Le Docteur Serge Duquesne, Médecin Commandant, conseiller Municipal, remplace Abel Devos.

Une page est donc définitivement tournée, je suis le dernier "Capitaine" volontaire des Sapeurs Pompiers d'Hazebrouck.

Pour moi, c'est aussi un adieu aux armes. Voici "Les armes des Pompiers d'Hazebrouck"


Le sabre des Capitaines des pompiers d'Hazebrouck que m'avait donné le Commandant Marcel DESCHOOT qu'il portait quand la Compagnie était sous les armes.


   
 

A gauche, le "glaive" à droite la "dague" qui équipaient les pompiers avant 1900.
 

                                                                                                   "


    La baïonnette que les pompiers d'Hazebrouck portaient avant 1939
                           

 

Ce couteau. fait spécialement pour couper les ceintures en cas de crasch d'avion m'a été offert par les pompiers allemands de l'aéroport de Cologne-Bonn lors de ma première visite de jumelage en 1967. C'est donc une "arme" que j'ai portée à ma ceinture de feu pendant tout le reste de mon activité et qui a servie de nombreuses fois. Le bout arrondi est étudié pour ne pas blesser la victime.
                                                   








    . Retour page d'accueil: http://0z.fr/OTPjg 

Tag(s) : #HISTORIQUE Source ARCHIVES DE LA COMPAGNIE 1882

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :