Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



DERNIERE NUIT A PARIS.

 

 

 

Quatre heures du « mat » à Paris Champerret,

Dieu sait si elle ronfle, cette chambrée !

Deux fois, déjà, ils sont sortis cette nuit,

Jeannot, seul, songe à son sommeil qui fuit.

C’est sa dernière nuit de « Bidasse »

Le plus dur, bien sûr, c’étaient les  « classes »

A Villeneuve Saint Georges, il a souffert.

Pour mâter le feu, on côtoie l'enfer.

 

Après, en Compagnie, c’était sympa,

Les «  tire au flan », on ne connaissait pas,

Et puis ces grands moments exaltants,

Et ces drames que l’on reverra longtemps !

Secourir dans un wagon écrasé,

Déblayer un immeuble fracassé,

Trembler près du réservoir enflammé,

Oh! Paris, tes malheurs m’ont transformé

 

Equipe « Sécurité à l’Assemblée,

Ou a cette soirée « Rock » endiablée,

Fastes dorés, dans ma tête imprimés,

Oui, Paris, tes grandeurs m’ont sublimé.

J ‘ai défilé sur les Champs Elysées,

Et, comme les copains, j’étais tout crispé,

Des Parisiens montait une clameur,

Une chaleur qui chavirait nos cœurs.

Quatorze Juillet, bal de tradition,

Et tous ces couples sous les lumignons,

Et ma Jeannette que j’avais invitée,

On s’est juré de ne plus se quitter.

 

Dans cette obscurité d’un monde qui dort,

Brusquement le klaxon hurle ses trois coups,

Attaque Jeannot, c’est ton ultime renfort,

Ton bail est fini chez ces «  casse coup ».

 

Un jeune motard, mort au petit matin,

Victime d’un « Périph » sautant sur sa proie.

Dernière image d’un passé presque’ éteint,

Demain .....Le Nord..... Ses Pompiers.....Ses beffrois.

 

                                                           Francis RAOUT                Octobre I992

 

SAGA : « JEANNOT   JEANNETTE »

 

 

Retour page d'accueil:    http://0z.fr/OTPjg

Tag(s) : #POEMES SUR LES SAPEURS POMPIERS

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :