Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


LE MARIAGE DE JEANNOT ET JEANNETTE

 

 

A la volée, elles sonnent,

 Les cloches de l’église,

 Car, aujourd’hui se donnent,

 Jeannot et sa promise.

 

Hier, c’était à la mairie,

Oh, la belle cérémonie !

Les copains en uniforme,

 Monsieur le Maire, en grande forme.

Il a dit dans son discours,

Et avec beaucoup d’humour,

Qu’il était bien le premier,

Qui unissait deux pompiers.

 

Dans sa belle robe blanche,

Jeannette est toute menue.

Le képi, bien sur la hanche

 Jeannot, lui,  est tout ému.

 La haie d’honneur s’est formée

Sur les marches du parvis.

 Les bras, de lances armés,

Bien hauts levés, vis-à-vis,

Les cris… La joie… Le riz…

 Photos…Vidéos…On rit.

 

 

 

Que de monde aux vins d’honneur !

 Le « foyer » bien trop petit.

Chacun, avec chaleur,

 Exprimant sa sympathie.

Les familles et l’Amicale

Avaient convié les pompiers ;

Au repas à « l’Arsenal »

 En toute bonne amitié.

 

« Chapeau ! » pour « la pièce montée »

 Dans sa gerbe d’étincelles.

Deux mariés, bien agrippés,

Tout en haut d’une grande échelle.

Oh ! Que la fête fut belle,

 Mais, je vous le donne en mille,

 La destinée fut cruelle,

 « Feu ! » à la ferme Cyril.

 

 

 

Un cuir sur robe de mariée,

Jeannette, seule en salle radio.

Et toute cette paille à manier,

 Jeannot en a plein le dos.

Dans un petit matin blême,

Chacun rejoint son logis.

 Mais Jeannot a un problème,

 Sa Jeannette s’est endormie.

 

 

 

 

Francis Raout

Novembre 1993

 

 

Retour à la page d'accueil:    http://0z.fr/OTPjg

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #POEMES SUR LES SAPEURS POMPIERS

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :