Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


     

     Daniel HOZDEZ    Mort au feu à Bailleul
 

OEUVRE UTILE

 

 

Tout petits, tous deux  ont vu leur mère pleurer,

Le soir, dans la salle que, seule, la lune éclairait,

Et ses grosses larmes mouillaient la grande photo

Où deux mariés posaient devant la belle auto.

 

Pourquoi maman n'avait pas su leur expliquer

Pourquoi ils ne voyaient plus papa "Pin Pon",

Pourquoi sa voix et sa force leur manquaient,

Pourquoi la nouvelle caserne portait son nom,

Pourquoi il fonçât vers cette grande lueur,

Pourquoi, depuis tout ce temps, le soir, elle pleure?

 

Sèche tes larmes, notre petite maman,

Car de tous les Pompiers nous sommes les enfants,

Sache bien qu’ils ne nous laisseront pas tomber,

Devant un défit, ces gars là savent flamber.

 

Oui, grand témoin, car tuteur de deux orphelins,

Je peux donc remercier " L'œuvre des Pupilles"

Grâce à elle, vers la vie, ils ont fait leur chemin,

Honneur à tous ceux qui ont fait "Œuvre utile".

 

 

 

Francis RAOUT   Avril 2007

 

 

Mon Papa est mort au feu !

Brûlé vif dans la forêt varoise !

 

Mon Papa est mort au feu !

Ecrasé par le mur qui a lâché !

 

Mon Papa est mort au feu !

Déchiqueté par l’explosion du réservoir !

 

Mais qui fera de moi un homme comme lui ?

Mais qui fera de moi une fille digne de lui ?

 

 

 

 

L'appel du Capitaine

Petit !    Ton cri me parvient et s'amplifie d'année en année.
Je souhaite, que vous Madame, que vous Monsieur, vous l'entendiez comme moi et que, grâce à vous, notre belle Oeuvre des Pupilles pourra continuer à aider chacun de nos "gosses" à atteindre, le mieux possible sa majorité comme l'aurait souhaité son papa. Merci.


Juillet 1987         Mais toujours d'actualité

  Retour à la page d'accueil: http://0z.fr/OTPjg








 

Tag(s) : #POEMES SUR LES SAPEURS POMPIERS

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :