Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un cabanon en bois habité en feu à Hazebrouck

 

Dimanche soir, pour une raison indéterminée, un cabanon en bois dans lequel vivaient un homme et son chien a été entièrement détruit dans un incendie. Si l’occupant s’en est sorti indemne et a pu être relogé, il a tout perdu dans le sinistre. Hier matin, à la vue des dégâts, ses voisins n’en revenaient pas. 

HAZEBROUCK.

C’était un petit cabanon d’environ 20 m 2 . Voilà une quinzaine d’années que son occupant, Jean-Claude, « un homme de 37, 38 ans », selon ses voisins, vivait là avec son chien aveugle. En bordure de la rue du Pont-Belge, juste après la voie ferrée, il s’était aménagé un petit nid, améliorant le confort spartiate des débuts au fil des années. Ce n’était pas le grand luxe, loin de là, mais il avait trouvé son équilibre dans cet endroit en périphérie d’Hazebrouck où l’on se croirait en pleine campagne

Dimanche, peu après 21 h 30, tout est parti en fumée dans un incendie dont on ignore encore l’origine. « Une dame qui passait en voiture s’est arrêtée, elle est venue nous prévenir qu’il y avait le feu dans la haie de sapin, raconte Nadia, une voisine directe du cabanon. Mon conjoint a eu le temps d’aller prévenir Jean-Claude et de le faire sortir. Il regardait la télé, il ne s’était rendu compte de rien. » Le bon réflexe de l’automobiliste et la réactivité de ses voisins ont sans doute sauvé la vie de Jean-Claude. Car le cabanon, et tout ce qu’il contenait, a rapidement été détruit par le feu malgré l’intervention d’une quinzaine de pompiers d’Hazebrouck
 
Seul le véhicule de son occupant, garé un peu à l’écart, n’a pas été touché. Tout le reste a brûlé. Ce matin, Jean-Luc et Fausta sont venus en voisins constater les dégâts. Dimanche soir, ils avaient été alertés par le panache de fumée provoqué par le feu dans la haie de conifères puis dans le cabanon. « C’est terrible pour lui, qu’est-ce qu’il va devenir ? , s’inquiétait Fausta, en découvrant les décombres. J’en ai la chair de poule de voir tous ces dégâts. » « Jean-Claude voulait aller chercher ses papiers mais on lui a interdit, c’était trop dangereux, ajoute Nadia. Il a tout perdu, il en pleurait. » L’homme et son chien ont pu être relogés en urgence, dimanche soir, à Hazebrouck
La Voix du Nord
Tag(s) : #ACTUALITES CENTRE DE SECOURS D' HAZEBROUCK

Partager cet article

Repost 0