Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Un mouvement de " fronde" semble poindre à Haverskerque (Nord), l'extrêmité de notre secteur d'intervention reliée à Saint Venant (PdC)

 
Le collectif des pompiers volontaires remet en cause la nouvelle organisation des gardes nocturnes qui « ne permettra plus d’assurer un secours de qualité ». Hier, leur pétition avait déjà recueilli plus de 300 signatures.  
 
HAVERSKERQUE.

En cause : l’effectif de garde nocturne à la caserne de Saint-Venant (qui intervient à Haverskerque) passe de 6 à 4, avec la possibilité d’extension de deux personnels d’astreinte à domicile à compter du 1 er mars 2017.

« Onze soldats du feu de la commune seront pénalisés car la contrainte pour le pompier d’astreinte est de se rendre à la caserne en moins de cinq minutes. Cette situation peut générer des risques routiers », ajoute le porte-parole du collectif.

Une économie de 30000€ par an mais pour nous, sauver une vie n’a pas de prix, c’est notre engagement.  

Il pointe aussi les interventions avec le fourgon incendie. « Ce véhicule armé de 4 personnels au lieu de 6 diminue l’efficacité de l’intervention. Un feu peut se propager plus facilement à d’autres habitations» Autre conséquence, en cas de départ du « camion dévidoir » pour un secteur élargi de Béthune à Saint-Omer, la caserne sera démunie en personnel et le secours à la personne plus assuré. « Une économie de 30 000 € par an mais pour nous, sauver une vie n’a pas de prix, c’est notre engagement. »

4 000 tracts seront distribués à la population

Ce collectif attend d’être soutenu par les autorités communales suite aux courriers adressés depuis le 14 janvier. Composé de 50 sapeurs-pompiers volontaires, il s’est réuni samedi 18 février dans un climat de colère et a défini ses actions afin d’informer et sensibiliser les élus mais aussi la population concernée. Plus 4 000 tracts vont être distribués les jours prochains aux habitants et établissements des communes.

Une pétition adressée à la préfète et au président du conseil départemental a été mise en ligne sur le site change.org et avait déjà recueilli hier plus de trois cents signatures. Un rassemblement associatif début mars à Saint-Venant est aussi envisagé
 
La Voix du Nord
 
Note  Personnelle;  Je pense, tout simplement, que la départementalisation des secours a permis une amélioration formidable en tout ce qui concerne l'égalité au droit d'être normalement secouru, la dotation en casernements, en véhicules, en réparation de ces derniers, en leur équipement en matériels divers, en l'habillement, en  la rédaction des rapports et leur suivie..........
Dans certains de nos Centres, du personnel professionnel s'y trouve en journée mais, et c'est là que le bât blesse, à partir de six heures le soir, jusqu'au lendemain matin, les samedis, dimanches et jours fériés, nos casernes sont vides et fermées et les sapeurs pompiers volontaires dont certains en astreinte chez eux sont alertés par "bip" et se rendent à la salle radio pour que l'ordinateur leur donne l'objet de leur mission.
En plus des risques pris sur le parcourt, il y a un retard certain à l'arrivée sur les lieux d'intervention....
De 1954 à la "départementalisation", à Hazebrouck, l'organisation municipale avec ses "permanents "employés municipaux logés  à la caserne" a permis de sauver des vies qui aujourd'hui ne le seraient plus et d'éviter bien des extensions de sinistres. Je puis fournir ( ayant sauvé tous les rapports d'interventions depuis 1954) toutes les preuves de ce que j'avance....
A quand "la garde de nuit" bien pensée?...... 
Tag(s) : #Actualités -C.I.S de "Flandres Lys"

Partager cet article

Repost 0