Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sapeurs Pompiers (au féminin) à Steenvoorde

Après avoir fréquenté assidûment pendant quatre ans l’école des jeunes sapeurs-pompiers de Steenvoorde (JSP) et obtenu le brevet national et le module complémentaire incendie et secourisme, Pauline Moreau à gauche sur la photo) et Lucie Normand viennent d’être nommées sapeurs-pompiers 1ère classe lors de la cérémonie de Sainte-Barbe.

Si le centre de secours de Steenvoorde ne compte actuellement que 7 femmes sur les 37 sapeurs-pompiers volontaires, les deux Steenvoordoises, âgées de 19 ans, s’y sentent comme chez elles, la caserne est devenue leur deuxième maison. «  Il n’y a pas de différences sous prétexte que l’on est des femmes, l’entente est excellente  », commente Pauline, étudiante en école d’infirmière à Armentières. Lucie, étudiante en bac pro métiers de la sécurité, reconnaît qu’en tant que jeune femme, «  c’est un peu plus difficile lors de certaines manœuvres qui demandent des efforts physiques intenses  ».

Être pompier, c’est quelque chose que les deux jeunes femmes ont toujours voulu. «  Mon grand-père était pompier. J’ai toujours eu envie de secourir les personnes, d’aider et de me rendre utile  », explique Lucie. Toutes les deux ont des parents extérieurs au métier,  " mais ils sont très fiers de ce que nous avons réalisé  "                 

« Être jeune sapeur pompier nous a fait grandir d’un coup »

Attirées par cette profession «  qui nous a permis de vivre des choses que ceux de notre âge ne connaissent même pas  », elles décident de faire partie de la grande famille en s’inscrivant à l’école des jeunes sapeurs-pompiers. «  Ce fut intense, nous avions rendez-vous à la caserne tous les samedis dès 8 h pour quatre heures d’activités sportives, de théorie et de pratiques. Être JSP nous a fait grandir d’un coup car il faut savoir prendre ses responsabilités  », confient-elles. La persévérance est leur atout, elles ne comptent pas les heures passées à travailler. «  Quand on aime, on vit les choses à fond, j’étais impatiente de réussir  », affirme Lucie.

Toutes deux se souviennent parfaitement de leur première intervention sur le terrain  : «  Il s’agissait d’un malaise cardiaque  », lance Pauline ; «  d’une chute à cheval dans un centre équestre, cela m’a marqué  », ajoute Lucie. «  Nous sommes fières d’être pompiers et ne comptons pas arrêter de sitôt car c’est une vraie passion  », répètent-elles. 

Devenir jeune sapeur-pompier

Devenir jeune sapeur-pompier, c’est vivre une expérience unique pour apprendre les gestes qui sauvent tout en découvrant le travail en équipe. Civisme et solidarité sont au cœur de cette formation. Au cours d’une formation dispensée par des moniteurs qualifiés d’une durée de quatre ans, le jeune sapeur-pompier est initié aux gestes qui sauvent. Il découvre également les techniques de secours à personnes, de protection des biens et de lutte contre l’incendie et les véhicules spécialisés. Tout au long de sa formation, il peut aussi pratiquer ou une plusieurs activités physiques et sportives et participer à des compétitions, à des manœuvres, à des rassemblements départementaux, régionaux et nationaux.

Comment devenir JSP ? Il faut avoir minimum 13 ans. S’engager à respecter le règlement de la section et la charte de qualité signée entre le SDIS du Nord et le bureau départemental des JSP du Nord. Remplir les conditions d’aptitude physique et médicale. Fournir une autorisation parentale. S’adresser à la section JSP la plus proche de votre domicile (Cassel, Steenvoorde, Merville). 

 

La Voix du Nord

Tag(s) : #Actualités -C.I.S de "Flandres Lys"

Partager cet article

Repost 0