Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Staple : une cérémonie pour un soldat néo -zélandais décédé il y a 100 ans

La commune de Staple près d'Hazebrouck a déjà été citée dans ce blog car c'est sur son territoire, qu'à ma connaissance, s'est écrasé le premier avion abattu de cette grande deuxième guerre mondiale et que je fus témoin de sa destruction par l'aviation de chasse anglaise basée à Merville

Voir l'article de la catégorie "Souvenirs de guerre" sur:

https://lc.cx/4FcQ

 

Vendredi 19 et samedi 20 août, c’est un véritable événement chargé d’histoire et d’émotion que vivront les Staplois. Leur commune accueillera en effet une cérémonie d’honneur en hommage au soldat néo-zélandais maori Charlie Hillman, décédé à Staple le 20 août 1916 

 

   Sur la photo ci-dessous, Atene Andrews , arrière petit- neveu de Charlie Hillman aux côtés de son ami Wayne (à gauche ), Eddie Defévère et la conseillère Noëlla Tahon lors de la cérémonie du 1er mai 2015

Staple : une cérémonie pour un soldat néo -zélandais décédé il y a 100 ans

C’est en marge de la cérémonie du 11 novembre 2014 que tout a commencé. « Dans mon propos et m’adressant plus particulièrement aux enfants, j’ai fait référence à la présence sur le monument aux morts des noms flamands, mais aussi de ceux provenant de l’ autre bout du monde qui sont sacrifiés pour ce conflit mondial », explique le maire de Staple Eddie Defévère.

  Ceci a suffi à éveiller la curiosité de Noëlla Tahon, conseillère municipale et enseignante en histoire qui a voulu savoir pourquoi Charlie Hilleman, ce soldat néo-zélandais maori est enterré à Staple . Commence alors un travail de recherche de plusieurs mois , qu’elle a entrepris début janvier 2015. « Par chance, une grande partie des archives en Nouvelle-Zélande sont numérisées, c’est comme cela que j’ai eu accès à son dossier », relate Noëlla Tahon.

Puis tout s’est enchaîné. Fin mars elle entre en contact avec Atene Andrews Hillman, l’arrière-petit-neveu du soldat maori. Ce dernier devant se rendre à Gallipoli en Italie pour des commémorations, il en a profité pour faire un détour par Staple. Il s’est ainsi rendu sur la sépulture de son aïeul Charlie Hilleman, enterré dans le cimetière communal . Pour l’occasion, une cérémonie de bienvenue a été organisée le 1er mai 2015 durant laquelle Andrews Hillman a entonné un chant funèbre dans le dialecte maori, vêtu de sa cape traditionnelle. « Ce jour-là, il s’est passé quelque chose entre lui et les Staplois , confie Eddie Defévère. En nous quittant, nous lui avons promis d’ organiser quelque chose de plus conséquent lors du centenaire du soldat défunt, décédé le 20 août 1916, ici, à Staple. »

C’est ainsi que le 19 et 20 août la commune accueillera de nouveau Atene Andrews, ainsi que Shaun Fogarty, attaché de défense de l’ ambassade de Nouvelle-Zélande en France pour un hommage chargé d’histoire et d’émotion en mémoire du soldat Charlie Hillman. « Nous avons le sentiment que nous leur devons bien cela. Ce pays mérite toute notre reconnaissance. »

L’événement qui s’annonce très prometteur et le fruit de cette rencontre sont d’ores et déjà, avoue Eddie Defévère « ma plus belle histoire dans ma vie d’élu ».

Le déroulement de la cérémonie

Vendredi.- À 20 h 15 dans la salle des fêtes : projection du film documentaire Les kiwis dans la Grande Guerre , de Marie-Lou Vezon sur l’implication des Néo-Zélandais durant la Première Guerre Mondiale.

Samedi .- 11 h : départ depuis la mairie du défilé vers le monument aux morts, puis hommage à Charlie Hillman devant sa sépulture par Atene Andrews Hillman.

11 h 30 : projection d’un film réalisé par Manon Foucault retraçant l’ historique de la démarche du projet ( lire ci-contre ), mais aussi le parcours du soldat néo-zélanlandais.

À partir de 13 h 45 : expositions et reconstitutions historiques , danses flamandes, initiation au rugby, animations enfants.

17 h 30 : cérémonie de clôture en présence de Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports et du député Jean- Pierre Allossery.

Pour la concrétisation et la réalisation cet événement, la municipalité a sollicité l’aide de Manon Foucault, en service civique volontaire. La jeune fille de 22 ans, étudiante en histoire et originaire de Boulogne-sur-Mer y consacre 24 heures par semaine depuis le 15 mars.

« J’ai dû me mettre dans l’environnement du village et de l’histoire du soldat avant de me lancer dans la partie organisationnelle du projet. »

Staple : une cérémonie pour un soldat néo -zélandais décédé il y a 100 ans
Tag(s) : #HOMMAGE AUX ANCIENS COMBATTANTS et F.F.I.

Partager cet article

Repost 0