Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hondeghem : un poids lourd finit sa route dans la façade de l’Estaminet de la Longue-Croix

 Ce mercredi matin 13 juillet 2016, un accident s’est produit au carrefour très accidentogène. de la Longue-Croix à Hondeghem.

 Il y aurait plusieurs blessés légers pris en charge par les sapeurs pompiers d ' Hazebrouck.

Ce mercredi, peu après 8 h 30, au carrefour accidentogène de la Longue-Croix, à Hondeghem, un camion et une voiture sont entrés en collision.

Le véhicule léger roulait sur la RD 161 en provenance de Staple. Le poids lourd arrivait de Wallon-Cappel, sur la RD 138.

Selon nos premières informations, c’est lui qui aurait grillé le Stop avant de percuter la voiture et de terminer sa course dans la façade de l’estaminet de la Longue-Croix.

Le chauffeur du poids lourd roumain, qui transportait des oignons, est indemne.

La dame au volant de l’autre véhicule serait légèrement blessée et très choquée. Elle a été transportée au centre hospitalier d’Hazebrouck par les sapeurs-pompiers.

La victime, 37 ans, est connue car ce n’est autre que la gérante d’un autre estaminet, celui de la Table des Écoliers, dans la commune voisine de Staple. « Elle est passée par une belle porte… La voiture aurait pu se retrouver sous le camion », souffle son mari qui était encore sur place.

Les gendarmes d’Hazebrouck s’occupent encore de réguler la circulation dans le secteur (la D 161 pour arriver à La Longue-Croix est bloquée).

Les gérants de l’estaminet en vacances Hervé et Isabelle Decraene, couple de quadras qui tient l’estaminet de la Longue-Croix, sont en vacances en Ardèche. « Ils ont été prévenus, ils plient bagages et reviennent », déplore Jean-Pierre Ferramus, le maire d’Hondeghem.

Avec leurs deux enfants, ils vivent au-dessus de leur restaurant, devenu inhabitable. « Et cette famille, demain, va perdre l’exploitation de son restaurant », poursuit le maire, excédé. Les dégâts sont en effet considérables, les restaurateurs ne pourront sans aucun doute par rouvrir leur établissement de sitôt. Concernant le relogement : « Je vais voir avec eux comment ça se passe. » 

Si Jean-Pierre Feramus est si en colère, c’est que ce carrefour est réputé dangereux depuis de trop longues années. Il exprime de nouveau son ras-le-bol et réclame un rond-point éclairé à cet endroit. « Tous les jours, je vois des gens qui grillent le Stop et déboulent à 70 km/h ! Cela fait des années que je réclame un rond-point. J’avais déjà interpellé Jean-Pierre Allossery (ex-conseiller général hazebrouckois) à l’époque, et j’ai déjà interpellé Jean-René Lecerf (actuel président du Département) en fin d’année dernière. Il m’avait répondu que si c’était pour la sécurisation, si c’était urgent, ça pourrait être fait. On attend qu’il y ait des morts ou des blessés pour faire quelque chose ? Le Département a levé 100 millions d’euros d’impôts, alors on peut au moins aménager un rond-point ici ! » Il ne fait aucun doute que le giratoire sécuriserait les lieux, aucun doute non plus que c’est urgent… Un à deux accidents par mois ici ! Les gendarmes non plus ne voient pas d’autres solutions que l’aménagement d’un rond-point. « On vient une à deux fois par mois ici ! Parce qu’il y a ces accidents graves, mais aussi d’autres accidents dont on ne parle pas », renchérit le chef Forges, de la gendarmerie d’Hazebrouck.

Tag(s) : #ACTUALITES CENTRE DE SECOURS D' HAZEBROUCK

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :