Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les pompiers d'Hazebrouck " mobilisés" pendant 9 jours pour "feu de matière textile"
Les pompiers d'Hazebrouck " mobilisés" pendant 9 jours pour "feu de matière textile"
Les pompiers d'Hazebrouck " mobilisés" pendant 9 jours pour "feu de matière textile"

Dans notre rubrique " rétrodécalage  de cinquante ans jour pour jour " l'incendie du 21 avril 1966 détruisait 4.500 ballots de jute de 180 kgs (  810 tonnes) dans l'usine textile " Le comptoir linier" à Hazebrouck.

Attaqué le 21 avril 1966 à 0 h 25, il fut considéré "éteint" le 29 avril à 15 h. quand tout le stockage sinistré fut transporté en Belgique par les camions d'uine entreprise parisienne.  Au chargement et jusqu'au dernier camion, le jute remué reprenait feu et nous devions le noyer.( D'ailleurs quelques camions durent être arrosés sur leur parcours)

Ci jointes quelques copies du rapport de l'époque ainsi que celle d'une lettre que j'ai envoyée au directeur de l'entreprise de transport.

 

Ci dessous le brouillon du compte rendu fait à la main par notre dévoué secrétaire de l'époque et  que j'ai dactylographié pour que sa lacture soit plus aisée

Les pompiers d'Hazebrouck " mobilisés" pendant 9 jours pour "feu de matière textile"

 COMPTE RENDU


A notre arrivée, un entrepôt de 36 m, X 26 m, attenant d’un côté au tissage Biebuyck et de l’autre à la filature elle même, était en flammes, Cet entrepôt servait de magasin de stockage de matières premières, soit 4,500 balles de jute brute. Le bâtiment possédait une installation d’éclairage mais aucune de chauffage. Une double porte coupe feu évitera le propagation du feu au reste de la filature, Une autre pile de 600 balles de jute entreposées à 3 mètres en avant du bâtiment en feu a pu être préservée en la recouvrant de bâches, Le feu fut découvert par Monsieur Abel Guffroy, directeur u tissage Biebucyck, qui entrait so automobile dans son garage, Son attention fut attiré&e par l’éclatement des tôles en fibro-ciment de la toiture et par la lueur des flammes de l’incendie, Il nous alerta, en premier, par téléphone Une équipe de nuit travaille au Comptoir Linier, un de ses ouvriers, se rendant à l’urinoir découvrit aussi l’incendie à ce moment là et alerta le contremaître et le service de sécurité de l’établissement qui attaqua le feu au moyen de deux petites lances leur appartenant, Nous attaquâmes le sinistre au moyen de trois grosses lances branchées sur la citerne du fourgon tonne pompe en refoulement ,puis par deux autres sur bouche d’incendie de 100 située à 150 m. Lorsque la citerne du camion fut vidée, une autre installation fut décidée sur la moto pompe de 60 m3 en aspiration sur la piscine municipale située à 350m, vers les 11h cette installation fut branchée sur bouche d’incendie située à 350 m, le fourgon et la pompe rentrant ua garage pour parer à tout autre sinistre éventuel. A 20 h 30,nous quittâmes les lieux y laissant un piquet d’incendier, le feu ne pouvant pas être considéré comme étéint qu’avec le délblaiement de 900 tonnes de jute, Déblaiement commencé le samedi 23 avril à 14 h 00par l’entreprise Coutheillas de Paris et terminé le 29 avril 1966 à 15 h, Dégâts se montant approximativement à 2.000.000, 00 de francs.

Les pompiers d'Hazebrouck " mobilisés" pendant 9 jours pour "feu de matière textile"
Tag(s) : #ACTUALITES CENTRE DE SECOURS D' HAZEBROUCK

Partager cet article

Repost 0