Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mgr Jaeger et l'entrée des femmes à la Garde d'Honneur de Notre Dame de Lorette.

  L’arbitrage de Mgr Jaeger, évêque d’Arras et président de l’association du monument de Notre-Dame de Lorette, a été évoqué à plusieurs reprises autour de la candidature des femmes à la garde d’honneur de Notre-Dame de Lorette. Il estime que la question aurait pu être débattue au sein du groupe d’Arras. Monseigneur Jaeger posera la question de l’adhésion des femmes au conseil d’administration la semaine prochaine.

 Recalée parce qu’étant une femme, Carine Kumps repostule à la garde d’honneur de Arras.

Les femmes entreront-elles dans la garde de N.-D. de Lorette en mars ?

Le parrain de Carine Kumps, Jean-Pierre Hecquet, lui avait écrit ; Alain Michel, président de la garde, s’en remet à lui.

Qu’en pense Mgr Jaeger ? « Ma première position est de faire appliquer les statuts. Toute candidature doit suivre une certaine démarche. Je ne vois aucun inconvénient à ce que la question soit abordée si elle suit le règlement intérieur. C’est là que se trouve la difficulté. »

L’évêque évoque l’absence de Carine Kumps et de ses parrains à l’assemblée générale du groupe d’Arras et le fait qu’elle ait porté l’affaire sur la place publique  « Je ne suis pas sûr que ce soit la bonne manière de mener la démarche. »

En revanche, il estime que Jean-Claude Deruy, président du groupe d’Arras, aurait pu ouvrir le débat dimanche dernier, comme l’y avait appelé un adhérent : « Cette question pourrait être résolue. » « Ça doit avancer » Et d’ajouter : « C’est la première fois que je suis en mesure de présenter plusieurs candidatures féminines pour être membre de l’association. Je vais en parler au conseil d’administration qui se réunit la semaine prochaine. Je pense que personne ne s’est posé la question de gardes féminins quand les statuts ont été rédigés. Si chacun respecte les statuts, ça doit avancer. On peut discuter sur la manière dont les choses doivent évoluer. Il faut que ce soit fait en transparence. La question sera sûrement posée à l’assemblée générale plénière, on pourra toujours débattre. Mais je rappelle que la seule préoccupation de l’association est de travailler sur le devoir de mémoire. Je ne suis pas sûr qu’on soit dans cette démarche.

 

La Voix du Nord

Affaire délicate à suivre....

Tag(s) : #GARDES DE LORETTE

Partager cet article

Repost 0