Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

. Samedi soir, à la salle Yourcenar de Bailleul, les sapeurs pompiers organisaient leur cérémonie de vœux. Des élus ont assisté aux vœux, ainsi que de nombreux sapeurs-pompiers, parmi lesquels des Belges d’Izegem et de Neuve-Église.

L’occasion de revenir sur une année noire en termes de faits divers et aussi sur la caserne tant espérée.

Quand je l’ai visitée, je suis tombé par terre ! », répète Jean-Marc Gosset, conseiller départemental. Il parle de la caserne des pompiers de Bailleul, très vétuste et très petite, plus du tout adaptée aux besoins des soldats du feu. « L’objectif, c’est qu’une décision soit prise cette année pour un début de chantier espéré en 2017. Ce sera une des priorités de mandat. On n’est pas dans le luxe là, on est dans le nécessaire », assure l’élu juste avant le début de la cérémonie. 

Chacun, les sapeurs-pompiers en tête, aimerait tant voir le nouveau centre de secours, qui sera commun avec Méteren, sortir de terre. Comme l’ont rappelé le chef de centre bailleulois, Régis Gournay, et le maire, Marc Deneuche. « C’est un projet très ancien, longtemps repoussé. Je ne vais pas donner de date, ce serait un peu audacieux », lance ce dernier.

Béatrice Descamps, vice-présidente au Département, préfère aussi rester très prudente : « Ce sera dans les premières casernes construites, mais on ne peut pas dire quand. »

La belle caserne de Cassel

Ce qui est certain, en revanche, c’est que le président du conseil départemental, Jean-René Lecerf, viendra visiter le centre de secours bailleulois le 25 février.

Ce jour-là, il ira aussi à la rencontre des sapeurs-pompiers casselois pour se rendre compte de la réalité du terrain  », insiste Béatrice Descamps. Pour le coup, il devrait effectivement s’en rendre compte… parce qu’il va passer d’un extrême à l’autre : du « cagibi » de Bailleul à la belle caserne moderne de Cassel


Plus d’interventions qu’en 2014 

 

Régis Gournay, chef de centre, a détaillé l’activité des sapeurs-pompiers bailleulois durant 2015, une année noire en termes de faits divers avec « un bilan humain particulièrement meurtrier ».

  En 2015, les sapeurs-pompiers bailleulois ont réalisé 1 471 interventions, contre 1 404 en 2014. Elles se répartissent comme suit : 101 incendies, 1 155 secours à personne, 82 accidents de la circulation, 115 opérations diverses et 18 pour risques technologiques.

« En ce qui concerne les faits marquants, nous sommes intervenus pour des feux d’habitations sur les communes de Saint-Jans-Cappel et de Boeschèpe, où nous avons eu à déplorer le décès de plusieurs personnes. » 

Le centre de secours bailleulois est composé de 53 sapeurs-pompiers volontaires et de 8 professionnels.

« Après plusieurs années en sous-effectif, nous retrouvons l’effectif réglementaire », s’est réjoui Régis Gournay, revenant sur les différents recrutements et mouvements de personnel. 

Le chef de centre a profité de la cérémonie pour rappeler à tous l’importance d’équiper les habitations de détecteurs de fumée.

« Aujourd’hui, 1 foyer sur 5 n’a toujours pas installé ce matériel permettant de sauver des vies, malgré une loi parue le 8 mars 2015

 

La Voix du Nord

Tag(s) : #Actualités -C.I.S de "Flandres Lys"

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :