Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présence de la Garde à Lorette ce 15 octobre 2015 pour le centenaire des combats d'Artois et les funérailles du soldat Sorhaits.

La Garde d'honneur  a assisté au côté de Messieurs Frédéric Cuvillier, Ancien Ministre et Député-Maire de Boulogne, Yann Capet, Serge Janquin, Philippe Kemel et Stéphane Saint André, Députés du Pas de Calais, à la commémoration de la bataille d’Artois à la nécropole de Notre Dame de Lorette. 

Dans le cadre du centenaire de la guerre 14-18, l’Office national des Anciens Combattants, l’ONAC, avait mis l’accent sur la pédagogie et la transmission de la mémoire en invitant plus de 500 élèves de CM2 du Pas de Calais.

Les élèves de l'école George Sand   ont chantés "Le soldat" de Florent Pagny..

 Pour la 12ème circonscription, des élèves de Bully les Mines (écoles Les Alouettes, George Sand, François Brasme et Suzanne Blin) et de Liévin (écoles Paul Bert et Jean Jaurès) ont découvert la nécropole et participé à la cérémonie. J

Les gardes d’honneur qui ont servi de guides durant toute l’après-midi et ont joué le rôle de passeurs de mémoire en partageant leur savoir avec les élèves présents. Élèves qui, malgré le froid et la pluie, ont été captivés par toutes leurs explications.

 

 

Présence de la Garde à Lorette ce 15 octobre 2015 pour le centenaire des combats d'Artois et les funérailles du soldat Sorhaits.
Présence de la Garde à Lorette ce 15 octobre 2015 pour le centenaire des combats d'Artois et les funérailles du soldat Sorhaits.
Présence de la Garde à Lorette ce 15 octobre 2015 pour le centenaire des combats d'Artois et les funérailles du soldat Sorhaits.
Présence de la Garde à Lorette ce 15 octobre 2015 pour le centenaire des combats d'Artois et les funérailles du soldat Sorhaits.
Présence de la Garde à Lorette ce 15 octobre 2015 pour le centenaire des combats d'Artois et les funérailles du soldat Sorhaits.
Présence de la Garde à Lorette ce 15 octobre 2015 pour le centenaire des combats d'Artois et les funérailles du soldat Sorhaits.

 Nous avons ensuite assisté à l’inhumation de Pierre Sorhaïts, tué le 21 mai 1915 sur la colline de Lorette et dont le corps fut retrouvé lors des travaux sur le site de l’anneau de la mémoire le 13 juin 2014. .

 

Pierre Sorhaïts et Léon Senet

Le 13 juin 2014, lors des fouilles réalisées dans la cadre du chantier de l’Anneau de la Mémoire, le service archéologique de la ville d’Arras dirigé par Alain Jacques retrouvait dans un trou d’obus comblé les corps de trois soldats français. Deux furent identifiés grâce à leurs plaques matricules : Léon Senet, né le 7 octobre 1884 à Tours, sergent du 282ème régiment d’infanterie, « tué à l’ennemi » à Souchez le 23 mai 1915 et Pierre Sorhaïts.

Une plaque fut posée à l’endroit où les corps ont été découverts.

Kader Arif, secrétaire d'État auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants et de la Mémoire, présida la cérémonie d’inhumation du sergent Léon Senet le mercredi 5 novembre 2014 à Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). qui était le dernier domicile légal de Léon Senet.

Le maire de cette ville, Claude Capillon, avait lancé des recherches avec le concours de la presse et retrouvé une descendante de ce Poilu, une petite-nièce, Nicole Senet, âgée de 74 ans. Elle accepta que son aïeul, dont elle ignorait tout, fût inhumé avec ses camarades dans le carré militaire de l’ancien cimetière de Rosny.

 Nicole Barbier ignorait tout ou presque de son oncle Pierre Sorhaïts, le frère de sa mère. En juillet 2014, un petit-cousin, Jean-Jacques Rechou, conseiller municipal à Ondres, lui apprenait qu’on avait retrouvé le corps. Vivant en région parisienne (dans l’Essonne), Nicole Barbier fut invitée avec son fils à l’inauguration de l’Anneau de la Mémoire, sur lequel figure le nom de Pierre Sorhaïts. Et elle souhaita que son aïeul puisse reposer aux côtés de ses frères d’armes dans le cimetière de la nécropole nationale

   Pierre Sorhaït,âgé de 27 ans est tombé à Notre-Dame-de-Lorette,le 21 mai 1915, lors de la terrible bataille de l’Artois, qui coûta 102 000 vies côté français.

Le Poilu a été inhumé ce jeudi, dans la nécropole militaire, en présence de sa nièce. Le soldat de deuxième classe était né le 11 septembre 1888 à Ondres, dans les Landes. Nicole Barbier, sa nièce, qui était présente ce jeudi à l’inhumation, ne l’a jamais connu. « Maman ne m’en a jamais parlé. Aucun membre de la famille n’a jamais connu les circonstances de la mort de mon oncle, a-t-elle rappelé, visiblement émue.   

Pierre Sorhaïts est le symbole des 1 400 000 soldats français morts pendant cette guerre », a lancé Fabienne Buccio, la préfète, qui a prononcé l’oraison funèbre et a rappelé le « sacrifice » de ce soldat, qui appartenait au 174e régiment d’infanterie. La représentante de l’État a remis à Nicole Barbier une petite boîte contenant un bouton, un couteau et un peigne ayant appartenu au Poilu. Des souvenirs qui resteront dans la famille.

Pierre Sorhaïts repose désormais au fond du cimetière de la nécropole, aux côtés des 20 000 soldats qui y sont enterrés.

Présence de la Garde à Lorette ce 15 octobre 2015 pour le centenaire des combats d'Artois et les funérailles du soldat Sorhaits.
Présence de la Garde à Lorette ce 15 octobre 2015 pour le centenaire des combats d'Artois et les funérailles du soldat Sorhaits.
Présence de la Garde à Lorette ce 15 octobre 2015 pour le centenaire des combats d'Artois et les funérailles du soldat Sorhaits.
Présence de la Garde à Lorette ce 15 octobre 2015 pour le centenaire des combats d'Artois et les funérailles du soldat Sorhaits.
Présence de la Garde à Lorette ce 15 octobre 2015 pour le centenaire des combats d'Artois et les funérailles du soldat Sorhaits.
Tag(s) : #GARDES DE LORETTE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :