Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La caserne des Pompiers de Bailleul est trop petite....
La caserne des Pompiers de Bailleul est trop petite....


Trop étroit, vieillot, peu pratique, le centre de secours de Bailleul ne fait plus l’affaire. Plusieurs élus du secteur sont mobilisés pour changer la situation. Mais les soldats du feu devront encore patienter avant de pouvoir travailler dans de meilleures conditions. > 

À l’image de son standard téléphonique situé à l’extérieur du centre, la caserne de la cité de Mélusine ne permet plus aux pompiers de travailler dans de bonnes conditions. « C’est la plus obsolète du territoire », a lâché Marc Deneuche, lors du dernier conseil. Il n’y a pas que le maire (et ancien médecin des pompiers) qui tire la sonnette d’alarme. Jean-Marc Gosset, conseiller départemental et membre du conseil d’administration du SDIS (service départemental d’incendie et de secours) relate sa visite du centre, « au début de l’été ». « J’avoue avoir été très surpris, relate-t-il.

Centre exigu pour le matériel. Les véhicules sont stationnés dans l’ancien château d’eau. Exigu pour les sapeurs-pompiers qui remplissent leur mission dans des conditions particulièrement inconfortables. (…) Le nouveau centre sera le sujet majeur de mon mandat. » Béatrice Descamps, maire de Méteren et conseillère départementale, estime aussi que le dossier est prioritaire. Une rénovation ou la construction d’un nouveau site deviennent indispensables, d’autant que plusieurs pompiers professionnels ont rejoint le site en 2013 et y passent donc du temps. Selon nos informations, plusieurs d’entre eux auraient demandé leur mutation.

La caserne a joué de malchance. La construction d’un nouveau centre, route de Méteren, devait débuter en octobre 2014. Le permis de construire avait été accordé après la cession d’un terrain de 13370 m 2 . La phase du diagnostic archéologique n’avait rien révélé qui puisse nécessiter des fouilles. Il devait accueillir les pompiers de Bailleul et Méteren. Mais l’entreprise choisie a fait faillite.

Aujourd’hui, les clés sont entre les mains du SDIS. Jean-Marc Gosset a parlé du sujet avec Joël Wilmotte, président du SDIS. « J’ai appelé le président Wilmotte la semaine dernière. Malgré un budget contraint je souhaite que la réalisation du nouveau centre soit prioritaire dans les investissements, surtout compte tenu de la ville de Bailleul qui mérite un centre de secours fonctionnel », estime-t-il.

 

La Voix du Nord

Tag(s) : #Actualités -C.I.S de "Flandres Lys"

Partager cet article

Repost 0