Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une jeune fille heurtée    par une voiture hier   à Morbecque

 L’accident s’est produit, vers 17 h, ce 3 août 2015  le long de la route principale à hauteur de l'école St Joseph. La traversée de Morbecque est très passante : environ 14 000 véhicules par jour. L’incident a provoqué un petit émoi, hier, le long de la rue principale de Morbecque. Une jeune fille, qui venait de descendre à l’arrière d’un bus, s’est fait renverser par une voiture qui n’a pas pu l’éviter. Elle est légèrement blessée. 

Selon les gendarmes, la jeune fille de 12 ans a fait ce qu’il faut éviter à tout prix de faire : descendre à l’arrière d’un bus et traverser. Le car peut effectivement masquer la visibilité aux conducteurs arrivant en sens inverse.

Les gendarmes et les pompiers d' Hazebrouck sont intervenus. La jeune fille, légèrement blessée a été transportée au service pédiatrie de l’hôpital d’Armentières : elle a reçu deux points de suture.

 Hier, de nombreux riverains soulignaient la dangerosité de cette RD 916 et le maire, Jérôme Darques, évoquait la possibilité de tracer une ligne continue et de restreindre la vitesse des poids-lourds.

Côté gendarmerie, on rappelait cette consigne de sécurité : « Il faut toujours attendre le départ du bus avant de traverser », soulignait, hier, le capitaine Thierry Thirez.

 

Dernière nouvelle


L’état de la jeune fille, renversée jeudi par une voiture dans le centre de Morbecque, est plus grave qu’il ne l’a été dit initialement : la collégienne souffre de trois fractures.

Ce vendredi, sa maman soulevait la question de la dangerosité de la rue. Pour essayer de faire bouger les choses. C’est à peu près au niveau de l’école Saint-Joseph, que le bus s’arrête tous les soirs et que l’accident a eu lieu.Tous les soirs, Amélie, 12 ans, scolarisée au collège Saint-Jacques d’Hazebrouck, prend le bus scolaire pour rentrer chez elle à Morbecque. Et tous les soirs, le car s’arrête, le long du trottoir, au milieu de la départementale très passante qui traverse la commune. Un système qui a toujours choqué sa maman, Sandrine Vanhoutte : « Le matin, le bus s’arrête sur la place, au niveau de l’école Saint-Joseph, ça va. Mais depuis un an que ma fille est au collège, je ne suis jamais tranquille le soir. » Et jeudi, le drame a été évité de peu : en descendant du bus, Amélie a été percutée par une voiture qui ne l’a pas vue. « Selon des témoins, raconte sa maman, elle a fait un vol plané et elle est retombée sur le côté gauche. » À Armentières, le scanner a révélé, jeudi soir, que les blessures étaient plus graves qu’il n’y paraissait au premier abord : la jeune fille souffre de trois fractures, à la tête, à la clavicule et à la hanche. 

Un accident qui devrait faire réagir, juge sa maman, qui aimerait la mise en place d’un vrai arrêt de bus sécurisé : « Tout le village de Morbecque est choqué. On avait déjà tous peur, avant l’incident. On se dit que ça arrivera d’autres fois. Et le problème, c’est les poids-lourds. Jeudi, on s’est dit qu’on avait eu beaucoup de chance que ce ne soit pas un camion. Car les camions, ça y va. »

Contacté ce vendredi, le maire de Morbecque indiquait que l’incident allait être remonté au niveau des services départementaux (c’est le Département qui organise le transport scolaire). Une réflexion va être menée pour voir s’il est possible de sécuriser tous les arrêts de bus.  Enfin, comme il l’annonçait également jeudi, Jérôme Darques songe à restreindre la vitesse des poids lourds à 30 km/h et à tracer une ligne blanche continue : « Cela va râler mais j’ai beau retourner le problème dans tous les sens, je ne vois pas d’autre solution pour l’instant. »

 La Voix du Nord

Tag(s) : #ACTUALITES CENTRE DE SECOURS D' HAZEBROUCK

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :