Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mémorial Lens 14-18  "Centre d'Histoire Guerre et Paix"

C’est un équipement unique dans la région qui a été inauguré, hier, 30 mai 2015 à Souchez. Baptisé « Lens 14-18, centre d’Histoire Guerre et Paix », il n’ouvrira ses portes que le 9 juin mais les habitants de Souchez et d’Ablain-Saint-Nazaire ont déjà pu en pousser la porte, hier après-midi.

Ce cube noir éclaté posé au pied des collines verdoyantes de Lorette ne laisse personne indifférent. Les plus sévères lui reprochent « un côté blockhaus », quand d’autres louent l’audace de l’architecte Pierre-Louis Faloci dont l’idée était de plonger d’emblée le visiteur dans l’univers des tranchées.

Ce mémorial inauguré hier par le secrétaire d’État chargé des Anciens Combattants Jean-Marc Todeschini et par un robuste cortège d’officiels fait écho à l’Anneau de la mémoire, inauguré en novembre, où sont inscrits les noms de 580 000 soldats morts au combat

. Clichés de désolation, cascade de paysages dévastés, mais aussi poignantes scènes du quotidien, où affleure la solidarité. En avançant dans ce petit labyrinthe, ce qui frappe ce sont les photos. Il y en a près de 400, jamais exposées. L’horreur s’étale en grand format noir et blanc. Clichés de désolation, cascade de paysages dévastés, mais aussi poignantes scènes du quotidien, où affleure aussi, parfois, la solidarité.

Il y a cette émouvante image prise en janvier 1915 au bois de la Faisanderie, dans le Pas-de-Calais, où l’on voit des soldats français recueillis enterrer l’un de leurs camarades.

Il y a aussi la gare de Roubaix dynamitée par les Allemands lors de leur retraite en octobre 1918.

Dans le public venu en nombre, pas mal de grands-parents avec leurs petits-enfants. Théo, 9 ans, tombe en arrêt devant un jeu de cartes de soldats présenté au milieu d’une collection d’objets du quotidien. Il n’imaginait pas qu’on avait le temps et encore moins le cœur à jouer au milieu de la boucherie. C’est la première fois que cet élève de CM2 visite un musée d’histoire et son grand-père l’accompagne. Lui formule un vœu : « Que des cars entiers amènent des élèves ici ! À partir de six ou sept ans, ça devrait être obligatoire ! »

Des contenus multimédias jalonnent aussi le parcours. On aperçoit Léon, un petit monsieur à casquette, s’avancer dans la pénombre vers un écran tactile. Il cherche des renseignements sur un certain Jules Baudoin, mort au champ d’honneur. Une fois le nom rentré, quelques informations s’affichent alors sur l’écran. On apprend qu’il est mort à Bouvigny-Boyeffles, le 27 mars 1915. Pour Léon, ému, tout cela est précieux.

Chaque visiteur est ainsi invité très simplement à consulter les fiches des 580 000 soldats inscrits sur l’Anneau de la mémoire.

La Voix du Nord


   La Garde d'honneur  été mobilisée toute la matinée. 

Notre Président Alain Michel a invité les porte drapeaux et une délegation de Gardes d'Honneur à être présents à 12 h 45 pour la visite du Secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants.  

Mémorial Lens 14-18  "Centre d'Histoire Guerre et Paix"
Tag(s) : #GARDES DE LORETTE

Partager cet article

Repost 0