Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Robert 1944 - Le livre de Jean Michel Vanweydeveldt
Robert 1944 - Le livre de Jean Michel Vanweydeveldt
Robert 1944 - Le livre de Jean Michel Vanweydeveldt
Robert 1944 - Le livre de Jean Michel Vanweydeveldt

L'un des derniers dessins du livre


 À 56 ans, Jean-Michel Vanweydeveldt a parfait le travail qui lui tenait le plus à cœur depuis de nombreuses années : celui de raconter dans un roman graphique les derniers mois de la vie d’un résistant dont le nom était parfois évoqué au sein de la famille, celui de son oncle Robert Vanweydeveldt.

 « C’était pour moi un devoir familial de raconter cette histoire », a expliqué Jean-Michel Vanweydeveldt au public présent vendredi soir. Beaucoup de familles ont dans une vieille boîte à chaussures une photo, un bout de document, un effet personnel retraçant l’histoire d’un membre de la famille. Dans la famille Vanweydeveldt, l’existence de Robert était connue de tous mais peu ou pas évoquée, comme enterrée avec tous les mauvais souvenirs inhérents d’une période douloureuse de l’histoire.

 Celle d’un « homme dans la fleur de l’âge arrêté en septembre 1944 pour faits de résistance par la Gestapo dans un petit village près d’Amiens, torturé puis fusillé. Une petite histoire dans la grande histoire que personne n’a jamais voulu faire ressortir, ni mon père qui n’en a jamais parlé, ni ma grand-mère qui n’a jamais voulu évoqué le destin tragique de son fils et encore moins la fille de Robert, qui n’avait que 2 ans au moment de ces faits tragiques et qui n’avait qu’une photo jaunie par le temps pour tenter de donner une image à ce père absent. » « Voilà ce que j’ai voulu retrouver, dessiner et romancer », explique Jean-Michel Vanweydeveldt, présent vendredi soir au Marais du Livre à Hazebrouck pour la dédicace de sa bande dessinée sortie aux éditions Les Lumières de Lille, en février.

Une véritable enquête policière Pas simple pour un féru de BD et grand amateur d’histoire, surtout de la Seconde Guerre mondiale, du débarquement et des alliés, de retrouver assez d’éléments pour tenter de retracer un destin aussi émouvant que celui de cet oncle devenu presque trop mystérieux au fil du temps. « J’ai mené de front une véritable enquête, presque policière en retrouvant des papiers d’état civil, en me rendant sur les lieux mêmes de l’arrestation de mon oncle dans la Somme, sur les lieux de son exécution. Au fur et à mesure, s’est dévoilée à moi une histoire commune à nombre de familles qui ont pu perdre un des leurs dans de telles conditions. Mais moi, j’y ai tout découvert », tente de narrer Jean-Michel au public présent dans la librairie, venu découvrir sa première bande dessinée. « Je n’avais jamais achevé jusque là un travail alors que dessiner est pour moi une véritable passion. J’ai travaillé d’arrache-pied jour et nuit sur ce projet qui me tenait à cœur. Les derniers jours, je ne dormais plus, tellement ce travail était prenant, intensif et exigeant », raconte encore ce Staplois qui avoue avoir été très fier d’offrir à la fille de Robert l’histoire de son père enfin rétablie. « Elle non plus ne connaissait rien et a tout appris au travers de cette bande dessinée. Elle n’a pas voulu le lire de suite mais m’a appelé la semaine dernière pour me dire qu’elle l’avait lue et avait été très touchée de découvrir tout cela. » Là est la plus formidable des récompenses pour Jean-Michel Vanweydeveldt, ravi d’avoir pu enfin rétablir une bribe de l’histoire.

 

Jean Michel, aux commémorations des FFI de Blaringhem avait mis sa Jeep à notre disposition, il la conduisait et il ouvrait le cortège

Tag(s) : #Des livres pour ne jamais oublier

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :